"Etude de femme".

1930 Dessin à la mine de plomb, signé en bas à gauche, (1930), 31,5 x 30,4 cm.

Charles-Emile Egly dit CARLEGLE (1877-1937) est un dessinateur, humoriste, illustrateur, lithographe et graveur sur bois. Il commence par apprendre la gravure aux Arts Industriels de Genève (Suisse). Il se rend ensuite à Paris et commmence à se faire connaître dans le milieu de la presse en collaborant à de nombreux journaux et revues, dans lesquels sont publiés ses dessins d’humour, d’actualité ou non : l’Assiette au Beurre, le Rire, la Vie Parisienne, le Sourire… . Carlègle acquière rapidement une bonne réputation, et se trouve classé parmi les « humoristes ». Après la guerre de 14-18, il travaille pur des Editions de Luxe et devient maître-illustrateur. Il va illustrer les oeuvres complètes de grands auteurs tels que Anatole France, Montorgueil, Pierre Louÿs, Maupassant, Pierre de Ronsard et bien d'autres. Sociétaire des humoristes, il participe au Salon d'Automne en 1919. Carlègle est un artiste reconnu, par ses pairs et par les bibliophilesCarlègle a toujours été attiré par le dessin de nu. « Je ne veux faire d'illustrations, a-t-il confié à Marcel Valotaire, que celles qui me donneront l'occasion de dessiner des nus ». Cette étude au crayon noir d'une femme penchée en avant est une belle traduction du trait simple de l'artiste.

"Le regard".

1900 Fusain sur papier couleur havane, signé en bas à droite, cachet de la vente d'atelier au dos de la feuille, (1900), 60 x 72,5 cm.

Artiste doué pour le dessin, Edouard-Louis Henry-Baudot né Nancy 1871, est inscrit à l'Atelier Julian en 1892 où il cêtoie de nombreux artistes et peut suivre les cours de maîtres réputés. Edouard Henry-Baudot est un artiste peintre influencé par la période postimpressionniste, attiré par l'art nouveau naissant et le le japonisme dont il collectionne les estampes; Il devient sociétaire des Artistes Français en 1894, ainsi que de la Nationale des Beaux-Arts en 1910 où il expose presque exclusivement dès le début du XXè siècle. Inspiré par la mythologie, véritable passion pour cet homme cultivé, nourri de culture classique, il consacrera à ce thème de très nombreuses compositions; son œuvre s’achèvera par douze gouaches sur carton destinées à illustrer un ouvrage sur « Les métamorphoses d’Ovide » (1943/1944), qui ne verra malheureusement jamais le jour. Edouard Henry-Baudot représentent la nature dans sa beauté, sa pureté : ses fleurs, ses arbres, ses animaux. Comme de nombreux artistes, le corps féminin est une grande source d’inspiration, certainement née lors de ses études à l’atelier Julian. Il accueille de nombreux modèles dans son atelier du Boulevard Berthier. La Galerie Françoise Livinec dans le 8ème arrondissement de Paris consacra une exposition sur l'artiste en janvier et février 2013.Une jeune femme pose. Elle est assise sur un lit d'herbe. Le visage tournée vers le spectateur, son regard est intense. Edouard-Louis Henry-Baudot travaille le corps et les expressions de son modèle avec des traits rapîdes et un geste sûr. Déchirures marginales, légères pliures.

"Le secret".

1900 Fusain et sanguine sur papier couleur havane, daté en bas à droite "nov.37", cachet de la vente d'atelier au dos de la feuille, 1937, 47,5 x 49,5 cm.

Artiste doué pour le dessin, Edouard-Louis Henry-Baudot né Nancy 1871, est inscrit à l'Atelier Julian en 1892 où il cêtoie de nombreux artistes et peut suivre les cours de maîtres réputés. Edouard Henry-Baudot est un artiste peintre influencé par la période postimpressionniste, attiré par l'art nouveau naissant et le le japonisme dont il collectionne les estampes; Il devient sociétaire des Artistes Français en 1894, ainsi que de la Nationale des Beaux-Arts en 1910 où il expose presque exclusivement dès le début du XXè siècle. Inspiré par la mythologie, véritable passion pour cet homme cultivé, nourri de culture classique, il consacrera à ce thème de très nombreuses compositions; son œuvre s’achèvera par douze gouaches sur carton destinées à illustrer un ouvrage sur « Les métamorphoses d’Ovide » (1943/1944), qui ne verra malheureusement jamais le jour. Edouard Henry-Baudot représentent la nature dans sa beauté, sa pureté : ses fleurs, ses arbres, ses animaux. Comme de nombreux artistes, le corps féminin est une grande source d’inspiration, certainement née lors de ses études à l’atelier Julian. Il accueille de nombreux modèles dans son atelier du Boulevard Berthier. La Galerie Françoise Livinec dans le 8ème arrondissement de Paris consacra une exposition sur l'artiste en janvier et février 2013.A genoux, une jeune nymphe semble se cacher, les mains jointes au-dessus de sa poitrine, elle a le regard étonné. Jeux de couleurs, de traits, d'attitudes caractérisent ce dessin. Déchirures marginales, pliures.

"La charmeuse de serpents".

Pastel sur papier teinté, signé en bas à droite, 53 x 41,5 cm. (1930).

Antonio ou Antoine Ferracci (Bonifacio en 1890 -1984) est un peintre de l'école française. Elève de Luc-Olivier Merson (1846-1920), de Fernand Cormon (1845-1924), il débute aux Salon des Artistes Français en 1920. L'artiste est connu pour ses portraits et ses scènes de genre. Son nom est répertorié dans le dictionnaire des artistes de l'école de Montmartre. Une femme à la chevelure noire est assise de profile, presque nue sur un piédestal, des bijoux ornent ses oreilles et sa poitrine, des ballerines rouges à ses pieds délicats. Deux serpents noirs et gris s'enroulent autour de ses bras tendus. Elle sourit, fière de dompter les deux bêtes sauvages. Ce dessin montre également l'émancipation de la femme. Déchirures marginales.

"Volupté".

Pastel sur papier teinté, signé et daté en bas à droite, 53 x 41,5 cm. 1930.

Antonio ou Antoine Ferracci (Bonifacio en 1890 -1984) est un peintre de l'école française. Elève de Luc-Olivier Merson (1846-1920), de Fernand Cormon (1845-1924), il débute aux Salon des Artistes Français en 1920. L'artiste est connu pour ses portraits et ses scènes de genre. Son nom est répertorié dans le dictionnaire des artistes de l'école de Montmartre. Une garçonne nue, une fleur rouge dans ses cheveux noirs, une mouche au coin de l'oeil révélant la passion, se détend dans un nuage de volupté. Déchirures marginales.

LA VARENDE (Jean Mallard, Vicomte de).

La Navigation sentimentale.

1962 1 in-4 Burins de Camille-Paul JOSSO. Aux Dépens d'un amateur, 1962, in-4, en feuilles, couverture verte rempliée, sous chemise et étui cartonnés verts, 182 pages.

Jean de La Varende, dresse un récit historique sur la marine, à la fois érudit et instructif, avec cette élégance de style qui le caractérise. Tirage limité à 175 exemplaires numérotés. Un des 65 exemplaires sur Vélin de Rives B.F.K. comprenant une suite sur Auvergne et un croquis (N°59). Le croquis, à l'encre de Chine de JOSSO, représente à pleine page le départ d'un deux mats, illustration de la page 117, signé en bas à droite. La typographie ainsi que le tirage des burins ont été confiés aux presses de Dominique Viglino. Camille JOSSO (1902-1986) est l'illustrateur de nombreux livres de bibliophilie où, en gravant au burin, elle accompagne les auteurs tels Saint-Exupéry, Chateaubriant, La Varende ... Elle voyage au Maroc et, orientaliste, y expose ainsi qu'au Salon d'Automne en 1930. Petits accidents à la chemise contenant la suite des illustrations. Très légères usures et salissures à la chemise et à l'étui, petite fente à l'étui.

Brenot Girls n°1 : "De nos compagnes... et de l'automobile...".

Grosrouvre VIBERT 1960 1 Grosrouvre, Vibert, (1960), in-4, broché format long couverture illustrée en couleurs d'une Pin-up tenant dans ses mains, en offrande, un cabriolet, 28 pages.

BRENOT présente "12 dessins originaux, pour Messieurs seulement- For Gentleman only. De nos compagnes... et de l'automobile... Découpez-moi et placez-moi sur la vitre arrière de votre voiture." Ce numéro de BRENOT Girls comprend 12 pin-up en noir et blanc posant avec des éléments automobiles. Légères déchirures sur la couverture, infimes taches et accrocs.

VERCEL (Roger).

Pêcheurs des quatre mers.

Nantes BEUCHET ET VANDEN BRUGGE 1957 1 Illustrations d'Albert BRENET, MARIN-MARIE, Mathurin MEHEUT. Nantes, Imprimerie Moderne de Nantes, Beuchet et Vanden Brugge, 1957, in-4 oblong, broché, couverture cartonnée rempliée, 302 pages.

Les bandeaux et culs-de-lampe en noir sont de Mathurin MEHEUT. Chapitre sur la pêche scientifique et les techniques norvégiennes. bel envoi dessiné de MARIN MARIE avec le départ d'un bateau. Petites usures et taches.

"Conversation intime".

Fusain et aquarelle sur carton, signé au dos au stylo, 60 x 46,5 cm., encadré. (1920).

Peintre, graveur et illustrateur, contemporain de Louis ICART (1880-1950), Maurice MILLIERE (Le Havre 1871 - 1946) termine ses études secondaire à l'Ecole des Beaux-arts du Havre. En 1889, il se rend à Paris et poursuit son cursus à à l'École des Arts Décoratifs et à l'École des Beaux-Arts. Artiste apprécié au talent reconnu, il a inspiré Alberto Vargas (1896 - 1982). Illustrateur prolifique, Maurice MILLIERE crée des images utilisées dans des magazines tels que La Vie Parisienne et Fantasio, sur des cartes postales, des affiches, des menus et des emballages de produits. Son succès le conduit à exposer au Salon des Artistes Français et au Salon du Humoristes. En 1931 à l'Exposition Coloniale il obtient une médaille d'or. L'oeuvre de Maurice MILLIERE est intimiste, cette aquarelle en est un bel exemple. Une femme, le buste dénudé est assise face au dossier d'une bergère, un châle bleu sur les genoux. Elle tient dans ses mains délicates un masque d'homme. Une conversation intime et secrète a lieu dans ce boudoir. Déchirures et piqûres marginales, usure transversale.

"Les Pas".

1990 Eau-forte en couleurs sur papier fort, traces estampées à froid, signée et titrée à la mine de plomb, épreuve d'artiste, (1990), 24,5 x 29,5 cm.

Elisabeth LE MIRE-ROLLAND est née à Vannes en 1949. Elle prépare dans l'atelier de Yves BRAYER (1907 - 1990) à l'Académie Charpentier le concours national de l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts. Reçue, elle étudie dans l'atelier de CHAPELAIN-MIDY (1904-1992). Elisabeth LE MIRE sort diplômée de l'E.N.S.B.A en 1972 en gravure et en peinture. La même année, elle expose au Salon des Artistes Français où elle reçoit le prix de peinture de la Fondation Baron Taylor. Devenue professeur d'arts plastiques, elle enseigne à Paris. Depuis les années 70, elle participe à de nombreuses expositions en province et à Paris et notamment à celles du Groupe de Vibraye. Cette eau-forte d'une grande délicatesse montre la maîtrise de l'artiste avec le procédé de gravure en taille douce mêlé d'un estampage à froid. Dans un paysage de campagne enneigé aux tons bleutés, des traces de pas se diffusent et s'incrustent dans la feuille. Le ciel se reflète délicatement au premier plan.

"Nu déhanché".

1958 Fusain sur papier, signé au feutre noir en bas à droite,(1980), 65 x 49 cm.

Michel Goma fait une étude de femme. Elle se tient debout avec un léger déhanchement, ses mains derrière le dos. De longs cheveux noirs coulent derrière sa nuque. Une fois de plus, il ne suffit que de quelques traits à l'artiste pour mettre en scène celle qui pose. Michel GOMA (Moncrabeau 1932) est un couturier français cosmopolite. Artiste formé chez Jeanne LAFAURIE en 1951, il ouvre sa première maison à Paris (1958-1963), puis travaille pour Jean PATOU (1963-1974). Passionné d'opéra, il sera le mentor des talents les plus prometteurs, comme Jean Paul GAUTIER. Il lance sa maison de couture en 1975. Aux côtés des influences espagnoles de BALENCIAGA, il travaille au Japon depuis les années 1970. Eclectique, mais exigent, il prête ses talents à de nombreuses marques et supports : les voitures NISSAN, CRAVEN, Delphine SEYRIG et Farah DIBA, les pièces d'Harold PINTER... Il travaille la matière de façon ample et ronde : on trouve dans ses modèles volants bouffants et corsets. Après la mort de BALENCIAGA en 1972, la maison c'est Michel GOMA qui est choisi comme directeur artistique de la marque. Il saura rester fidèle aux références hispanisantes de son prédecesseur en inovant dans les matières et la fluidité des coupes, qui deviennent plus fonctionnelles. En 1987, il donne à la marque une nouvelle visibilité en impulsant sa ligne de prêt-à-porter. Guy MONREAL lui consacre à cette occasion un élogieux article dans L'Officiel de la Mode (N°736, 1987) : "Il vient d'inventer une jeune femme, dynamique et spirituelle.Il l'habille de jupes toupie et de jupons «cancan» pour le cocktail, de décolletés corbeille, de volants spirale et de manches lampion pour le soir.Et en hommage au grand cristobal, il la magnifie au finale de la collection avec des robes d'infante aux corsets brodés, aux jupes généreuses et bruissantes, à la somptuosité désamorcée par l'humour". Déchirures marginales.

"Nu en courbes assise".

1986 Fusain sur papier, signé au feutre noir en bas à droite, annoté au dos "Beaux-Arts 1986", 65 x 49 cm.

Michel Goma crée avec l'assurance du trait et une alliance de courbes tracées au fusain, un corps de femme. Elle est assise et nue, son visage réduit à un oeil et un trait droit pour le nez, une poitrine légèrement soulignée, une toison noire et des courbes pour le dessin du corps longiligne. Michel GOMA (Moncrabeau 1932) est un couturiers français cosmopolite. Artiste formé chez Jeanne LAFAURIE en 1951, il ouvre sa première maison à Paris (1958-1963), puis travaille pour Jean PATOU (1963-1974). Passionné d'opéra, il sera le mentor des talents les plus prometteurs, comme Jean Paul GAUTIER. Il lance sa maison de couture en 1975. Aux côtés des influences espagnoles de BALENCIAGA, il travaille au Japon depuis les années 1970. Eclectique, mais exigent, il prête ses talents à de nombreuses marques et supports : les voitures NISSAN, CRAVEN, Delphine SEYRIG et Farah DIBA, les pièces d'Harold PINTER... Il travaille la matière de façon ample et ronde : on trouve dans ses modèles volants bouffants et corsets. Après la mort de BALENCIAGA en 1972, la maison c'est Michel GOMA qui est choisi comme directeur artistique de la marque. Il saura rester fidèle aux références hispanisantes de son prédecesseur en inovant dans les matières et la fluidité des coupes, qui deviennent plus fonctionnelles. En 1987, il donne à la marque une nouvelle visibilité en impulsant sa ligne de prêt-à-porter. Guy MONREAL lui consacre à cette occasion un élogieux article dans L'Officiel de la Mode (N°736, 1987) : "Il vient d'inventer une jeune femme, dynamique et spirituelle.Il l'habille de jupes toupie et de jupons «cancan» pour le cocktail, de décolletés corbeille, de volants spirale et de manches lampion pour le soir.Et en hommage au grand cristobal, il la magnifie au finale de la collection avec des robes d'infante aux corsets brodés, aux jupes généreuses et bruissantes, à la somptuosité désamorcée par l'humour". Déchirures marginales.

VIVIEN (Renée).

Le vent dans les vaisseaux.

Paris E. SANSOT 1910 1 Paris, E. Sansot, 1910, broché, couverture illustrée d'une scène de bateaux, 103 pages.

Souffle la poésie comme le vent dans les vaisseaux. 24 poèmes courts d'amour et de fulgurance. Quelques rousseurs sur les tranches.

DUMAS (Alexandre).

Le Mois.

1848 24 Résumé mensuel, Historique et Politique de tous les évènements jour par jour, heure par heure entièrement rédigé par Alexandre DUMAS. Paris, Typographie Penaud Frères, puis impr. Guiraudet et Jouaust, Mars 1848 (N°1) à Décembre 1849 (N°24), 24 fascicules in-8, en feuilles, sous étui postérieur en toile grège.

Recueil de 24 fascicules. Histoire de février-Révolution de 1848, la France et l'Europe, avant, pendant et après le 24 février.. du N°1 (mars 1948) au N°12 (30 novembre 1948). Puis les numéros (N°13-janvier 1849 au N°24-1er décembre 1849) suivants sont consacrés à tous les évènements qui se produisent en France et à l'étranger depuis février 1848. Quelques pages salies, petites déchirures, infimes rousseurs.

LE TELLIER (Charles-Constant).

Instruction sur l'Histoire Sainte, par demandes et par réponses, à l'usage des maisons d'éducation. Ouvrage adopté pour l'usage des Demoiselles élèves de la maison royale de Saint-Denis, et des autres maisons des Ordes royaux, et dans lequel l'auteur a fait entrer les plus beaux morceaux de nos poëtes qui ont décrit les principaux traits de la Bible, et sur-tout du grand Racine, de Racine fils, de Florian, de Delille, de Fontanes....

LE PRIEUR 1824 1 Orné d'un frontispice et de 15 vignettes. Quatrième édition. Paris, chez Le Prieur et l'auteur, 1824, in-12, basane fauve, fin listel doré et frise dorée en encadrement, dos lisse orné de faux-nerfs, roulette sur les coupes, 306 pp.

Ouvrage éducatif destiné à expliquer aux enfants l'histoire de la religion Catholique à travers la Bible en y expliquant l'Ancien et le Nouveau Testament. Manq. une vignette, coins et coiffes cassés, mors fendus, usures à la reliure.

DURAND (Oswald).

Pages malgaches.

Paris CHEZ EDOUARD LÉON 1935 1 Préface de Oswald Durand, Grand Prix de littérature coloniale, Paris, (1935), Chez Edouard Léon, in-8, broché, sous chemise illustrée d'un bois et sur-chemise cartonnée en raphia naturel tissé fermée par deux cordons, 15 planches. Infimes usures et petite mouillure et piqûres n'affectant pas la planche.

15 eaux-fortes originales signées, 6 pages et 15 planches hors texte tirage limité à 200 exemplaires numérotés, N°69. Belles planches à la fois précises et poétiques. Exemplaire non rogné.

BOUTERON (Marcel).

La véritable image de madame Hanska.

Paris LAPINA 1929 1 Paris, éditions Lapina, collection Les Images du temps n°8, 1929, in-8, broché remplié en couleurs, 102 pp.

Exemplaire sur Japon Impérial n° 69 sur un tirage limité à 1175. Illustrations en pointe sèche par MADRASSI. Partiellement non coupé. Intérieur en parfait état, très légères usures à la couverture.

VERDI-OPERA.

"La Traviata".

1 Six feuillets de croquis à la mine de plomb et aquarelle, contre-collés sur papier kraft, datés, 1920, 22.5 x 27.5 cm.

Croquis de "La Traviata", opéra joué au Trianon Lyrique, en 1920, (théâtre principalement consacré aux opéras et opérettes). Elle a pour argument le roman "La Dame aux Camélias" (1848) puis le drame (1852) d'Alexandre Dumas fils, relayés par l'opéra de Verdi (1853). Violetta, (La Traviata), est une courtisane célèbre. Sous la pression sociale, elle renoncera à son amour partagé pour un jeune aristocrate, Alfredo de Germont, et finira par mourir dans ses bras. Traces de rouille au trombone, de colle et plis.

CATALOGUE D'EXPOSITION.

"Certains" peintres, sculpteurs, graveurs, architectes.

1904 1 Paris, Chez Barbazanges, 1904, in-12, en feuilles, sous couverture imprimée.

Rare catalogue d'exposition justifié 2 publié à trente exemplaires avec suite et illustré de 25 planches hors-texte dont 17 bois gravés et 8 eaux-fortes originales. Citons parmi les artites participants : Camille, Georges, Jacques et Marcel BELTRAND, Jean-René CARRIERE, CHATAIGNERAY, Georges DECOTE, DEJEAN, Ch. DUFRESNE, Jean FRELAUT, GARAS (François), GERARD (Paul), GERMAIN (Jules), A.-J. HALOU, E. HERSCHER, Ch. IMBERT, Eugène LAGARE, A. LE PETIT, Marc LAUGHLAN, Albert MARQUE, A.-H. MAURER, A. de NIEDERHAUSERN-RODO, PERRICHON, PRUNIER, Jane POUPLET, Gaston et Lucien SCHNEGG, SUNYER, VOULOT. Ce catalogue a été ornementé par Jacques BELTRAND. Petites usures, infimes déchirures et salissures.

SAMARITAINE.

La Succursale de Luxe de la Samaritaine.

1920 Montrouge, Draeger, (1920), couverture illustrée en couleurs, 24 pages non chiffrées.

Plaquette publicitaire présentant le catalogue de janvier du grand magasin parisien de la Samaritaine. Articles suivants : parures de draps, nappes, chemises de nuit, négligés, jupes, corsages, gaines et corsets, bas, etc. Infimes frottements.

Collection Pomme d'Api.

Paris, édition des artistes 17 in-16 Paris, édition des artistes 18 volumes brochés, couverture cartonnée en couleurs, illustrée, in-16, sous chemise et coffret cartonné.

Charmante réunion de petits ouvrages sur des thématiques éducatives ou des légendes traditionnelles. Infimes usures, petit accroc au dos ; manque le numéro 15 soit une réunion de 17 volumes.

"Nu marin I".

1997 3 Paysage Photographie originale, tirage argentique mat sur papier baryté, en noir et blanc, datée 1997, titrée et signée en bas à gauche, 18 x 26.5 cm.

L'artiste François GARNIER, né au Havre en 1935, est un autodidacte ami de Fernando, Arrabal, Michel Butor, Eugène Guillevic ... Il réalise des illustrations de poèmes en utilisant la technique de la surimpression. Femme bercée par l'écume. Justifiée 11 d'un tirage de 20 exemplaires.

"Nu marin II - Bois flotté".

1991 3 Paysage Photographie originale en noir et blanc, tirage argentique, 1997, signée en bas à gauche.

Image sous-marine d'un fondu entre l'intimité d'une femme et d'un arbre déraciné. Justifiée 11 d'un tirage de 20 exemplaires.

"Nu marin III".

1997 3 Paysage Photographie originale en noir et blanc, tirage argentique, datée du 21 août 1997 et signée en bas à gauche.

Une femme s'immerge entre deux eaux. Justifiée 11 d'un tirage de 30 exemplaires.

"Les Baigneuses".

1938 Aquarelle signée en bas à droite, (1938), 17.5 x 25.5 cm, cadre doré mouluré.

Paul-Bernard VERA (1882-1957), peintre, graveur sur bois, cartonnier de tapisseries pour Aubusson, Beauvais et les Gobelins, sculpteur, céramistes (Sèvres)Paul Vera étudie à l'académie Julian avec Jules Lefebvre et Tony Robert-Fleury. Il expose au Salon d'Automne dès l'année 1904, puis part en Italie. À son retour il s'inscrit à l'académie Ranson et devient l'élève de Maurice Denis et de Paul Sérusier. L'artiste expose aux Indépendants en 1911 et en 1912 participe à la deuxième exposition, en tant que français, du Blaue Reiter à Munich avec Braque, Picasso, Derain, La Fresnaye. Paul Vera est le fondateur de la Compagnie des Arts français avec Louis Süe et André Mare. Il pratique aussi la sculpture et devient décorateur à la Manufacture de Sèvres de 1932 à 1951, l'artiste utilise des techniques variées, la peinture, le dessin, les projets de jardins, les cartons pour tapisseries, la décoration intérieure et la céramique. Il illustre plusieurs ouvrages et expose aux Arts Décoratifs de 1925.Dans un jardin, six naïades s'essuient, sensuellement, après leurs ablutions. Paul VERA et son frère André (théoricien), privilégient tout particulièrement, le thème du jardin et réaliseront en 1938 une série sur le thème des baigneuses.Le décor de cette aquarelle est largement inspiré du jardin de la propriété "la Thébaïde" des frères Véra.

TOUTOU JOURNAL. MANUSCRIT.

"Toutou devient ours"

1970 Réunion de onze maquettes originales gouachées recouvertes d'un calque agrafé surlequel est collé le texte dactylographié, références du journal apposées sur chaque illustration en bas à droite,1970, Société Française de Presse, 32.2 x 28 cm.

Maquette originale pour le Numéro 45 -octobre 1970- de "TOUTOU Journal" ; revue mensuelle destinée aux jeunes enfants fondée en mars 1967 par la Société Française de Presse. Vingt-quatre pages de dessins et histoires destinées à la jeunesse, au format 24x24 cm. Chaque journal propose deux historiettes de TOUTOU illustrées soit par LE BAS, soit par OULIÉ. Les seconds épisodes de la revue étaient souvent illustrés par M. LE BAS. "Toutou devient Ours" est une histoire en 8 pages dessinée par M. LE BAS, numérotés de la page N°3 à la page n°10 ; la page N°2 illustre une page de jeux, la page N°14 est une planche de dessin à colorier et la page N°24 illustre une petite histoire "Le Renard et la cigogne". Ce magazine publiera son dernier numéro (N°182) en mai 1982. Infimes salissures, petits trous, légères traces de rouille, tampon de la revue. Joint "Toutou Journal" N°8.

SAGAN (Françoise).

Toxique.

Julliard 1964 1 Illustrations de Bernard BUFFET. Paris, Julliard, 1964, in-4, broché, couverture illustrée imprimée et rempliée.

Edition Originale. illustrée de nombreux dessins de Bernard BUFFET pour ce journal venu d'un enfer que connût Françoise Sagan après un accident. (Monod 10052). Taches, mouillures, coiffes et mors fragiles, légères usures à la couverture.

PETIT BATEAU-LINGERIE.

"Petit-bateau"

Tirage argentique noir et blanc, H.29,5 x L.19,5 cm. (1980)

Jean-François JONVELLE (Cavaillon 1943 - Paris 2002) est un photographe de mode et de publicité, réputé pour ses portraits de femmes, d'actrices ... ses publicité dont "Demain, j'enlève le bas" de l'afficheur Avenir. Jean-François Jonvelle a été initié à la photographie par Georges Glasberg. A 20 ans, il devient l'assistant du photographe américain Richard Avedon, puis travaille en indépendant. "Quand je photographie une femme, avait-il dit, je veux qu'elle sache qu'elle est la plus belle de la terre, parce qu'une femme qui se sent belle est vraiement la plus belle femme du monde".Ce tirage représente une jeune femme blonde, muse au regard complice, en légers dessous, un berret de marin, des socquettes blanches et petites derby à talons, elle tient dans son dos une maquette de voilier aux voiles blanches. Spontanéité, fraîcheur, naturel, complicité caractérisent cette photographie de Jean-François Jonvelle.

LINGERIE.

"A la campagne".

Quatre Tirage argentique noir et blanc, (1980), 27,5 x 18,8 cm.

Jean-François JONVELLE (Cavaillon 1943 - Paris 2002) est un photographe de mode et de publicité, réputé pour ses portraits de femmes, d'actrices ... ses publicité dont "Demain, j'enlève le bas" de l'afficheur Avenir. Jean-François Jonvelle a été initié à la photographie par Georges Glasberg. A 20 ans, il devient l'assistant du photographe américain Richard Avedon, puis travaille en indépendant. "Quand je photographie une femme, avait-il dit, je veux qu'elle sache qu'elle est la plus belle de la terre, parce qu'une femme qui se sent belle est vraiement la plus belle femme du monde".Dans ces quatre tirages, une jeune femme illustre la campagne, muse en train de jardiner, de balayer, ou d'essuyer assise sur une pile en pierre des assiettes, toutes en légers dessous, légèrement vêtue d'un tablier, ou d'une robe ouverte ... Elles ne sont pas les jeunes ingénues de David Hamilton , mais des jeunes femmes de chaque jour, dont la spontanéité, la fraîcheur, le naturel sont immortalisés par l'oeil de Jean-François Jonvelle. Usures des coins, petites pliures.

SUNKIST-FRUITS.

Affiche publicitaire "SUNKIST"

Affiche publicitaire, signée en bas à droite, H.59 x 76,5 cm.

Né en 1930, Alain ASLAN est peintre, illustrateur, mais avant tout sculpteur. Il entre aux Beaux Arts à l'âge de 14 ans, rencontre à 16 ans le sculpteur CESAR qui deviendra son ami et est nommé peintre et sculpteur officiel de l'Armée à 22 ans. Il illustre également des livres pour enfants de la Bibliothèque Rose tels que Pinocchio, avant de s'adresser à un public un peu plus âgé…C'est lui qui fait découvrir à toute une génération ses créatures de rêve, pulpeuses, émoustillantes et sensuelles.Dès 1953, il crée des Pin'up pour des publicités de marques de voitures (Fiat, Peugeot, Renault) mais aussi pour les affiches des Folies Bergères, du Crazy-Horse Saloon, du Casino de Paris, de l'Olympia et de l'Alcazar…Mais c'est surtout son travail pour le magazine LUI de 1963 à 1981 qui restera dans toutes les mémoires. Pendant 18 ans, il dessine la célèbre « pin'up du mois ».Dans cette affiche publicitaire destinée aux détaillants de fruits, une jeune femme brune, allongée, en maillot de bain rose sur fond noir, vante les mérites des agrumes Sunkist et de l'importance de l'emballage car de beaux fruits méritent un bel emballage ! Petites taches, plis, brisures et usures.

DAIX (Pierre).

Hans Hartung.

Paris Editions de Grenelle et Daniel Gervis 1991 1 Paris, Editions de Grenelle et Daniel Gervis, 1991, in-4, plein chagrin bordeaux, dos orné de deux nerfs, titre en long sur le dos, tête dorée, joint 3 gravures originales de Hans Hartung sous étui en demi-chagrin bordeaux, 404 pages.

Belle et intéressante monographie, abondamment illustrée (469 reproductions dont 274 en couleurs), consacrée à Hans Hartung, l'une des figures de proue de la peinture abstraite du XXème siècle -et plus particulièrement de l'abstraction lyrique. Il a été tiré de l'édition originale de cet ouvrage deux cents exemplaires, impression offset accompagnés d'un portefeuille comportant trois gravures originales de Hans Hartung signées et numérotées (45/200). Joint l'invitation au vernissage de l'exposition des oeuvres de Hans Hartung et le bon de souscription de l'ouvrage.

NANSEN (Peter).

Marie.

1898 1 in-12 Roman traduit du danois par Gaudard de Vinci. Dessins de Pierre Bonnard. Paris, Editions de la Revue Blanche, 1898, in-12, broché, couverture illustrée, 243 pages et 6 pages de présentation de La Revue Blanche.

Edition originale en tirage limité, sans justificatif, avec mention fictive de troisième édition. A propos de ce livre, il reçoit une lettre de RENOIR : "Je venais d'illustrer de quelques dessins au pinceau un petit livre édité par La Revue Blanche, quand je reçus un mot de Renoir. Je ne le connaissais pas et ne l'avais jamais vu. Renoir m'écrivait que mes dessins lui avaient plu. Vous avez une petite note de charme. Ne la négligez pas. Vous recontrerez des peintres plus forts que vous, mais ce don est précieux" (Osterwalder, I, 152). Pierre BONNARD (1867-1947) partage un atelier avec Maurice DENIS et Edouard VUILLARD, avec lesquels il forme le groupe des NABIS. Abolissant la hiérarchie entre arts majeurs et arts mineurs, ils pratiquent toutes formes d'art, peinture, marionnettes, affiches, illustrations... C'est dans ce contexte que Pierre BONNARD rencontre Thadée NATHANSON, directeur de "La Revue Blanche", pour lequel il réalise plusieurs couvertures, ainsi que ce livre. Petites brunissures au papier, infimes taches, exemplaire partiellement non coupé.

LAURENCIN (Marie). FLAMENT (Albert).

Mariana. Pensées, remarques & réflexions.

1932 1 Recueillies et préfacées par Albert Flament. Ornées de quatre lithographies inédites, dessinées & gravées par Marie LAURENCIN. Paris, François Bernouard, La Belle Édition, 1932, in-4, broché, couverture imprimée en noir et illustrée de la rose d'Iribe, sous chemise et étui cartonnés.

Edition rare et recherchée de ce texte écrit et illustré par Marie LAURENCIN, préfacé par Albert Flament. Marie Laurencin fut une artiste aux talents multiples (peintre, aquarelliste, lithographe et graveur à l'eau-forte). Elle illustra des albums ou des livres, souvent dans des tons pastels (rose-bleu et vert pâles), tels que Gide "La Tentative amoureuse", Lewis Caroll "Alice in wonderland", Verlaine "Fêtes galantes"... Tirage limité à 220 exemplaires numérotés. Un des 120 exemplaires sur velin de Rives (N°103). Les gravures et les suites en couleurs sont tirées sur Chine. Exemplaire spécialement imprimé pour Albert Flament avec un envoi de Flament (in Carteret T.3). Petits accidents, salissures et usures à la chemise, légères usures à l'étui, infimes salissures à la couverture, fines piqures interne.

DRALL (F.).

"Le Fantôme Noir".

Paris 1967 1 Série de 8 planches de Bandes Dessinées sur carton et calques préparatoires à l'encre de Chine, à la mine de plomb et crayons de couleurs, datées au dos, 1967, 35 x 30 cm.

Claude-Henri (pseudonyme de Claude-Henri Juillard) (1915-1990), a notamment créé dans Vaillant avec Roger Lécureux et Jean Ollivier les personnages "Hourrah Freddi!" (1948) un sportif, et "Charles Oscar" (1950) un vieux détective. Il a ensuite repris, toujours dans Vaillant, la série "Lynx", de 1952 à 1961. Il a également collaboré aux journaux, Spirou, Pilote, etc. de la fin et l'après guerre, il travaille au "Coq Hardi" que dirigera Marijac. A partir de 1965 et jusqu'au milieu des années 70, il se spécialise dans les illustrés pour jeunes filles et collabore à "Lisette" (récits divers), "Line" (Valentine), et "J 2 Magazine" (Anita, Flower Jane). Lors de sa disparition, en 1990, le fanzine "Hop !" lui consacra un important article (Hop, N°49, Janvier 1991). [Patrick Gaumer, Claude Moliterni, Dictionnaire Mondial de la Bande Dessinée, Larousse]. Nous présentons 8 planches cartonnées, illustées en noir à l'encre de Chine, avec les calques préparatoires en couleurs, qui forment un récit complet intitulé "Le Fantôme Noir" : la jeune Marina Boroni, fille orpheline de son père et d'une famille de 6 enfants, joue les détectives pour découvrir en son ainé, Joseph, un champion de catch surnommé "le fantôme noir". Traces de scotch sur les calques, petites déchirures, plis, manques et annotations manuscrites au dos, tampon d'éditeur au "27 avril 1967".

BALZAC (Honoré de).

La Bourse.

1853 Paris, Librairie de l. Hachette et Cie, 1853, in-12, demi-maroquin noir à grains longs, titre et auteur doré en long sur le dos lisse orné de fleurons dorés, date en quaue, tête dorée, couvertures conservées, (Pierre-Lucien Martin relieur), 2 feuilles, 54 pages, 1 feuille blanche, in-fine catalogue de la Bibliothèque des Chemins de fer.

La bibliothèque des Chemins de Fer est composée de livres qui se vendent dans les principales gares de chemins de fer et est destinée aux voyageurs, raison pour laquelle ils sont imprimés dans un format portatif et en caractères lisibles. "Première édition séparée de cet opuscule paru d'abord dans "Scènes de la vie privée" édition de 1830 " Hyppolite, jeune peintre, tombe dans son atelier et est secouru par ses deux voisines, pauvres mais d'une grande dignité. Il tombe éperdument amoureux de la jeune Adélaïde et n'aura de cesse de découvrir le passé que la mère et la fille lui cache... (Talvart p.166), Vicaire I-232. Infimes usures et griffures à la reliure, taches et usures aux couvertures, cachet de colportage sur la page de titre.

"Samba Diouf".

1927 Cuivre matrice, 1927, 15 x 12 cm.

Lucien MADRASSI (1881-1956) est un peintre orientaliste et illustrateur qui avait son atelier 7 rue Paul-Louis Courier à Saint Germain des Prés. Légères griffures et usures.x

BERR de TURIQUE (Marcelle).

Raoul Dufy.

1930 1 Paris, Librairie Floury, 1930, petit in-4 broché, couverture illustrée en couleurs, 286 pages et tables.

Edition originale. Monographie illustrée de 6 eaux-fortes originales de Raoul DUFY, de 15 hors-texte sous serpente légendées dont 9 en couleurs et une double page. 1 des 200 exemplaires sur papier Japon à la forme enrichis d'un frontispice pointe-sèche originale et 5 eaux-fortes originales et inédites supplémentaires de Raoul DUFY (N°60). Infimes taches et usures.

"Femme montrant le chemin" et "Femme lovée".

1950 Paire de matrice sur linoléum, (circa 1950), signées du monogramme "GS" inversé en bas à droite, 30 x 24,3 cm.

Ces deux matrices d'impression, très légèrement encrées, représentent une femme montrant le chemin, pour l'une ou blottie entre ses bras pour l'autre. L'artiste "GS" a taillé sa matrice dans du linoléum donnant ainsi volume et contraste aux corps sculptés. Ces matrices permettaient l'impression d'une image ou estampe. Petites déchirures et légères piqûres.

"Abandon".

1980 Photographie tirage argentique, signée au dos et numérotée au crayon, (1980), 1/10, 24 x 35,5 cm.

Une femme brune, les paupières closes, les bras relevés, est nue et étendue sur un fond noir. De l'eau éfleure une partie de son corps blanc, créant un léger contraste, une fine vapeur se dégage autour d'elle. Elle semble flotter dans un univers fantomatique et irréaliste.

"Corps vaporeux".

1980 Photographie tirage argentique, signée au dos et numéroté au crayon, 1/10, (1980), 24 x 35,5 cm.

Un corps de femme nu, étendu sur le ventre s'enfonce dans un fond noir, la matière qui la porte semble disparaître petit à petit ... . Une légère fumée flotte au dessus de cette moitié de corps qui prend son existence sous l'objectif de la photographe.

"Vernissage".

1910 1 Lavis, encre de Chine avec réhauts d'aquarelle, (1910),19 x 23 cm.

Présentation quasi caricaturale d'une scène de vernissage mettant en présence sept personnages dont l'artiste confortablement installé dans son fauteuil et des amateurs penchés observant ses tableaux. Jean-Louis FORAIN (1852-1931) étudie la peinture sous la direction de CARPEAUX et GERÔME. Caricaturiste, anti-dreyfusard, il fonde avec CARAN d'ACHE le quotidien Psst, au moment de l'affaire. Il entretient des liens réguliers avec VERLAINE, RIMBAUD, MANET et DEGAS avec qui il partage sa passion pour l'univers du spectacle et de la danse.

"Madame".

1982 Estampe-sérigraphie, Atelier d'Art Michel Caza, signée dans la planche en bas à droite, (1982), 57 x 42 cm.

René GRUAU (Rimini, 1909-2004), d'origine italienne, de son véritable nom Zavagli Ricciardelli Comte Delle Caminate, vient s'installer à Paris avec sa mère française, dont il prend le nom en 1931. Très jeune il entame une carrière d'illustrateur de mode avec Lidel en Italie, puis Fémina, Marie-Claire, L'Officiel de la Couture, Vogue, Harper's Bazar, Flair, et une longue collaboration avec "International Textiles" de Bemberg dont il réalise la plupart des couvertures. Dès 1947 il se lance dans la publicité et l'affiche avec des campagnes phares pour "Rouge Baiser", les "Bas Scandales", Elisabeth Arden, Jacques Griffe, Pierre Balmain, Boussac, Dormeuil... Il réalise pour son ami Christian Dior la campagne pour Miss Dior et ce fut le début d'une longue collaboration. Auprès des grands couturiers il noue aussi des relations d'amitié avec Hubert de Givenchy et Pierre Cardin. Son style se manifeste, selon son expression par "la simplicité graphique", le jet de son trait et l'élégance dont le sujet principal est la femme. Ce qu'il exprime "j'aime les femmes et mon oeil est amoureux d'elles". ("Gruau" de Gilles de Bure, Herscher 1989). De nombreuses expositions lui furent consacrées, dont une rétrospective, en 1989 au Musée du costume, Palais Galliera et en 2010-2011, une exposition lui fut consacrée à la Somerset House de Londres. D'un coup de pinceau il fait surgir une femme, à la chevelure flamboyante, d'une robe en forme d'arabesque. Avec simplicité et élégance, René GRUAU, esquisse ce portrait féminin, de sa main gantée de noir une jeune femme soutient sa tête couverte d'un large chapeau noir ne laisse entrevoir que ses lèvres sensuelles. Cette estampe est l'une des variantes de René GRUAU pour la couverture du "Figaro Madame". Elle s'inspire des réalisations publicitaires pour la marque "Rouge Baiser". La gamme "Rouge Baiser" est créée en 1927 par Paul BAUDECROUX, un chimiste, qui imagine un rouge à lèvres indélébile ; il élabore la texture qui est celle du rouge à lèvres moderne. Sa parfaite tenue assure le succès de la marque, qui dure toujours. Les artistes les plus célèbres, comme René GRUAU et Pierre FIX-MASSEAU, illustrent le produit ; l'actrice Audrey HEPBURN ne jure que par lui !

"Mademoiselle Sorel en grand habit".

1921 1 Gravure rehaussée au pochoir, signée dans la planche en bas à droite, Reidel, 1921, in-4, encadrée.

Mademoiselle Sorel en robe de soirée, un loup à la main, se regarde dns la glace, dans un décor d'inspiration XVIIIe, un buste posé sur la cheminée. Coiffée d'un chapeau à plumes d'autruche rouge, elle esquisse un tour vers le miroir. Planche du "Bonheur du Jour" parue aussi dans Femina.Mouillure et tache marginale.

FUNCK-BRETANO (Franz).

Louis XIV.

HACHETTE 1938 1 Illustrations de Sylvain SAUVAGE. Paris, Hachette, 1938, in-4, cartonnage éditeur illustré en couleur, 32 pages.

Cet ouvrage est une chronique sur la vie du roi de France Louis XIV agrémenté d'illustration de Sylvain SAUVAGE (1888-1948), un illustrateur et artisan du livre, qui était exposant au Salon des Artistes décorateurs. (Bénézit, IX, p. 316). Frantz FUNCK-BRETANO (Munsbach 1862 - Montfermeil 1947) est un bibliothécaire et historien français spécialisé sur la période de l'Ancien Régime, il dresse un portrait de Louis XIV, depuis sa petite enfance jusqu'à sa mort, en détaillant les événements qui auront marqué sa vie. Usures, légères griffures et petites taches.

Complexes.

Monte Carlo SAURET 1948 1 Lithographie en couleur signée, avec envoi, en bas à droite, affichette de librairie, titrée Complexes, 40 dessins de VERTES, Editions du Livre, André Sauret, Mourlot, Monte-Carlo, 1948, 57 x 38 cm, encadrée.

Cette affichette, dédicacée à Paul Louis Weiller par l'artiste, avec ses amitiés, a été diffisée par la maison d'édition pour annoncer la parution de l'ouvrage aux bibliophiles. Complexes contient une suite de dessins humoristiques traitant de scènes de psychanalyse par l'oeil acéré de VERTES. Marcel Vertès (1895-1961) s’est illustré dans plusieurs domaines de l’illustration, avec la femme au centre de son oeuvre qu’elle apparaisse dans les pages glacées du magazine Vogue ou Harper’s Bazaar, dans des recueils de Curiosa ou dans les publicités de la marque de parfum d’Elsa Schiaparelli. Il collabora activement avec les principaux écrivains de son époque tels que Colette, Paul Morand, Pierre Louÿs ou encore Mac- Orlan pour des ouvrages plus licencieux!.Infimes taches, très légère insolation.

MISTINGUETT.

Mistinguett. Ensemble de 110 photographies et 49 programmes

1895 Photographies en noir et blanc signées pour la plupart, certaines sont montées sur carton, (1895-1937), formats allant de 14 x 10 à 32 x 40 cm.

Ce fonds comprend 110 clichés photographiques, en noir et blanc, de la première moitié du XXème siècle, sur Mistinguett. Ces photographies sont principalement centrées sur son activité artistique, mais certaines reflètent aussi un aspect plus personnel ou mondain. Elles ont été réalisées, pour la plupart, par des studios professionnels majoritairement français mais aussi allemands, anglais, argentins, belges, américains (Chicago)... Certains tirages sont parus dans la presse sous forme d'exclusivité. Ils sont un véritable témoignage visuel tant sur l'incarnation du personnage scénique que privé.Les photographies, sont pour la plupart des tirages argentiques ou des épreuves sur papier albuminé, au format divers. Elles peuvent être signées manuscritement à l'encre par l'artiste, signées dans le négatif, par un timbre sec du photographe en-dessous de l'épreuve, par une signature dactylographiée ou dorée sur le carton, par un tampon de l'agence au verso.De grandes agences ou photographes ont réalisé ces clichés qui souvent se partagent l'essentiel des crédits photographiques de l'époque. Certains sont spécialisés dans le reportage, d'autres dans le portrait de personnalités ou travaillent pour le monde du spectacle et de la mode. Citons Henri Manuel (5 photos), Studio G.L. Manuel Frères (7 photos), Studio Talbot, (2 photos) Harcourt (3 photos), Studio Bert (7 photos), Studio Nadar (1 photo), Apers (7 photos), Utudjian (4 photos), Walery (4 photos), Portrait d'Art par Félix (9 photos), Paul Boyer (1 photo), Studio Raymor (12 photos)...Cachet au verso (vente Mistinguett du 20 juin 1994), par Maître Binoche, sur une partie des photographies. Petites usures, salissures, fentes, déchirures, plis, mouillures ou taches sur certaines photographies sont à signaler.Mistinguett naît Jeanne Bourgeois (1875 à Enghien-Les-Bains -1956 Bougival). En 1894 elle fait ses débuts au Trianon Concert, sous le nom de Miss Helyett, puis Miss Tinguette ou Mistinguett. Elle se produit à l'Eldorado, à l'Alhambra, au Théâtre de l'Étoile, au Moulin Rouge, aux Folies Bergères, au Casino de Paris...Elle allie chanson, comédie, revues de Music-Hall, actrice dans les films muets. Elle multiplia les revues, les tournées et la scène et acquit une renommée internationale. Une passion amoureuse, d'une dizaine d'années naîtra entre elle et Maurice Chevalier ainsi qu'avec Gesmar. Ce célèbre illustrateur dessina de manière quasi-exclusive ses costumes et les décors ainsi que des affiches et contribuera à son succès. Joint 49 partitions et programmes dont "Mon Homme" présenté au Casino de Paris, "Elle s'Appelle Caroline" avec une couverture illustrée par Gesmar, "J'en ai marre", "Paris qui Jazz", "La Belote", "Le Fado", "En douce", "Marcheta", "Julie... Julie...", "Oh ! mademoiselle", "Miss Blues" couvertures illustrées par Valério, "J'ai qu'ça" couverture illustrée par Jack Roberts... Usures, déchirures, plis, légers manques et jaunissures sur certaines partitions. De nombreuses photographies et partitions sont répertoriées dans "Les années Mistinguett" de Jacques Pessis et Jacques Crépineau -Éditions Vade Retro 2001, ouvrage joint.

CARTON (Henri).

Le Congo Belge vu... par le Peintre ALLARD L'OLIVIER.

L'ART BELGE 1931 1 IN-4 Préface de Henri Carton. Edité par la Revue "L'Art Belge", 1931, in-4, en feuilles, sous chemise toilée bleue à rabats, titre doré, vignette contrecollée sur la couverture.

ALLARD L'OLIVIER, peintre Belge (1883 Tournai, 1933 Congo), illustre en 14 superbes planches hors-texte, ses impressions d'Afrique. Il fixe pour l'avenir les moeurs des congolais en présentant les coutumes variées et la population. Ainsi il représente un chef Mutusi, une femme Mutusi, une femme sorcière Usumbura, un commerçant Kivu, une femme "indigène" Kivu, des danseurs Watusi, un chef agriculteur Kivu, le safari du blanc, une femme au léopard... Ses dessins stylisés, aux aplats de couleurs, et aux fonds argentés, confèrent une certaine modernité à cet ouvrage. La préface d'Henri Carton, ancien Ministre des Colonies, est emprunte d'un caractère colonialiste. Usures à la chemise, petites taches.

SEVIGNE (Madame de). RABUTIN-CHANTAL, Marquise de SEVIGNE (Marie).

Lettres de Madame de Sévigné, de sa famille et de ses amis...

1823 12 Edition ornée de 25 portraits dessinés par Devéria. Paris, Dalibon, 1823, 12 volumes in-8, demi-basane beige, dos à 4 nerfs ornés d'une roulette florale, pièces de titre en maroquin noir.

Ouvrage illustré de 25 portraits de DEVERIA, sept fac-similé et un tableau généalogique. Edition en partie originale contenant plusieurs lettres inédites... On trouve également des notes et notices de Grouvelle et des réflexions de l'Abbé de Vauxelles ainsi qu'une nouvelle notice biographique de Madame de Sévigné par Gault de Saint-Germain. Les portraits sont d'Achille DEVERIA (1800-1857), peintre, élève de GIRODET. On lui doit plusieurs tableaux religieux, et des aquarelles fort recherchées. Il est le premier qui ait su appliquer la couleur à la lithographie. Il réalise les illustrations du Faust de Goethe et des gravures érotiques. En 1849, il est nommé directeur du département des gravures de la Bibliothèque Nationale et assistant curateur du département égyptien du Louvre. Petites usures, infimes déchirures, plis et piqures internes. Ex-libris Catoire de Bioncourt.

"Cosaque".

1921 Aquarelle sur papier greige signée et datée en bas à droite, 1921, 27 x 20 cm., encadrée.

George BARBIER (Nantes 1882-1932), peintre et illustrateur, a beaucoup travaillé pour la mode et le théâtre (Ballets Russes, "Casanova", ), composant des dessins de costumes et des décors. L'artiste a également illustré de nombreux ouvrages "Les Chansons de Bilitis", "Aphrodite", "Personnages de Comédie", "Tamar Karsavina", "Nijinsky", "Poèmes en prose", "Falbalas et Fanfreluches", "Le Bonheur du jour", ... ; il a collaboré à de nombreuses revues satiriques ou de mode : "Le Rire", "La Baïonnette", "Fantasio", "Les Feuillets d'Art", "La Gazette du Bon Ton", "Femina", "Harper's Bazar' ", "Modes et Manières d'Aujourd'hui", "Vogue" Il a exposé régulièrement au Salon des Artistes Décorateurs de 1912 jusqu'à sa mort. En 1920 il participait à l'exposition du Musée des Arts Décoratifs à Paris: "La mode au XXème siècle vue parles peintres", représentant ce qu'on a nommé par la suite "l'Art Déco". On montre encore ses dessins aujourd'hui lors d'expositions sur cette époque, ce fut le cas en 1971 à Minéapolis aux U.S.A., et à Paris en 1973 (Bénézit, I, p.432). Une grande rétrospective lui fut consacré à Venise ("George Barbier The birth of Art Deco" 2008). "Les Artistes du Livre" N°10-George Barbier. Cette aquarelle met en scène un cosaque pour une revue d'un spectacle parisien.

"Mademoiselle Sorel en grand habit".

1921 1 Gravure rehaussée au pochoir, signée dans la planche en bas à droite, Reidel, 1921, in-4.

Mademoiselle Sorel en robe de soirée, un loup à la main, se regarde dns la glace, dans un décor d'inspiration XVIIIe, un buste posé sur la cheminée. Coiffée d'un chapeau à plumes d'autruche rouge, elle esquisse un tour vers le miroir. Planche du "Bonheur du Jour" parue aussi dans Femina. Mouillure et tache marginale.

DOMINIQUE (Pierre).

Les Danubiennes.

Abbeville Frédéric Paillart 1926 1 in-8 Illustrations EDY-LEGRAND. Abbeville, imp. Frédéric Paillart, 1926, in-8, broché, couverture rempliée illustrée en couleurs, 172 pp.

Le cours du Danube donne le ton à ces histoires aux accents slaves. Exemplaire numéroté sur Vélin du Marais. Dessins coloriés in et hors-texte d'EDY-LEGRAND.

FORD.

The story of the new Ford Car.

FORD 1927 1 Ford Motor Company, 1927, in-12, broché, couverture bleue illustrée en couleurs, 12 pages.

Catalogue en anglais et illustré en couleurs, présentant différents modèles de voitures Ford. Petite fente.

TOLMER.

"Bolivar".

TOLMER 1929 1 Illustré par EDY-LEGRAND. P., Tolmer, 1929, in-8 oblong, demi-toile jaune éd., couverture illustration en couleurs.

L'histoire de Simon Bolivar (1783-1830), "Le Libartador" de l'Amérique latine, racontée aux enfants et illustrée par EDY-LEGRAND. Pet. us. et sal. à la couv., insol.

BLANCHE DEVOISE.

Manteaux et ensembles de sports-Golfeuse.

1930 Aquarelle et gouache cuivrée, sur carton, 31.8 x 240 cm, s.d. (1930).

Projet publicitaire pour la marque "Blanche Devoise" qui propose des vêtements de sport pour le golf. Les deux mannequins sont vêtus d'ensembles roses et blancs rayés, tenant un club à la main. Dans la marge, le dessin représente d'autres sports : tennis, automobile, chasse, ski, équitation, rame... La marge de droite comporte une large tache, traces de colle au dos.

ARTS ET METIERS GRAPHIQUES.

Expositions internationales Paris New-York, 1937-1939.

Paris, 1937-1939, in-4, 6 numéros d'Arts et Métiers Graphiques, reliure toilée beigre grise, dos titré estampé doré.

Réunion des 6 numéros de la revue Arts et Métiers Graphiques sur les expositions universelles de 1937 et 1939, reproduisant les principales présentations des pavillons internationaux sur l'architecture, l'art populaire, l'industrie textile, les instruments de musique, la mode (Pavillon de l'Elégance)... Créations de SCHIAPARELLI, ALIX, LANVIN, PATOU... Usures, petites taches.

Littérature française.

1900 Encre de Chine et gouache, rehauts de blanc, signée en bas au milieu, (1900), 37 25 cm, sous Marie-Louise.

Maurice de LAMBERT (1873-1952) est l'élève de Gustave MOREAU et de Georges ROCHEGROSSE. Il illustre les grands classiques de la littérature française, HUGO, GAUTIER, MAUPASSANT, FLAUBERT, LOTI, VERLAINE... Il travaille pour plusieurs journaux, dont L'Illustration, Le Journal pour tous, Le Plaisir, La Revue Théâtrale. Étude représentant une jeune femme, un livre à la main ; à ses pieds un escalier de livres et un encrier. Infimes usures.

"Femme nue posant".

in 4 Aquarelle, encre de Chine et mine de plomb, (1935), 57 x 25 cm.

Une jeune femme au visage à peine esquissé, les bras repliés derrière la tête, le corps légèrement tourné, regarde au loin. Pierre Pagès montre son talent à mettre un corps aux formes serpentines en valeur à travers un subtil jeu de lumière et d'ombres. Petites rousseurs de la feuille, légères pliures des bordures.

"Endormie".

1935 Encre de Chine et crayon sur papier, signée en bas à droite, (1935), 43 x 56 cm.

Une femme allongée, un bras replié, est endormie sous le crayon de l'artiste. Légères pliures de la feuille.

"Femme nue au châle".

1935 in 4 Sépia et lavis sur papier (1935),59 x 44 cm.

Une femme longiligne,au regard intense, aux lèvres maquillées, est assise sur un fauteuil, recouvert d'un châle sépia; elle se delasse sous le regard de l'artiste. Pliure de la feuille et légères déchirure de la bordure.

"Nu auburn adossée à un mur".

1925 Aquarelle et fusain, signée en bas à gauche, (1925), 34 x 25,5 cm.

Joseph Hémard ( 1880 - 1961 ) est un illustrateur français du XXe siècle . telle que les bandes dessinées, les livres, les publicités...

"Fille au miroir".

1925 Aquarelle et encre de chine, (1925), 34 x 25,5 cm.

Joseph Hémard ( 1880 - 1961 ) est un illustrateur français du XXe siècle . telle que les bandes dessinées, les livres, les publicités...

"Nu de face se défaisant de sa cape".

a 1925 Aquarelle et fusain, (1925), 32,5 x 25 cm.

Joseph Hémard ( 1880 - 1961 ) est un illustrateur français du XXe siècle . telle que les bandes dessinées, les livres, les publicités...

REVUE-ALBUM-GOÛT DU JOUR.

Le Goût du Jour.

Paris BERNOUARD 1920 1 Paris, Ateliers François Bernouard, La Belle Edition, du 20 juin au 5 décembre 1920,12 fascicules in-8, en feuilles, sous couverture imprimée dont le titre est en couleurs et illustrée de la rose d'Iribe coloriée au pochoir, 8 pages, planches hors-texte en couleurs.

Nous présentons les douze premiers fascicules du "Goût du Jour" sur les treize parus. Les numéros de juin 1920 à décembre 1920 (première année de la parution) forment un ensemble superbe et homogène. Cette revue devait paraître tous les quinze jours, le 5 et le 25 de chaque mois "Paraît 24 fois l'an". "Achevé d'imprimer et de colorier dans les ateliers de François Bernouard (...) au son des coups de canons FRANÇAIS annonçant à Paris que les ARMÉES ALLIÉES avaient gagné LA GUERRE DE LA PAIX novembre 1918". Chaque périodique est composé de 8 pages de texte sur vergé d'Arches, dont les textes sont rédigés par les "meilleurs littérateurs et poètes de ce temps". Les articles évoquent des sujets sur " l'esprit des modes et les modes de l'esprit" dont les arts, les bijoux, les meubles, les spectacles, l'automobile et bien-sûr la Mode féminine et masculine. Avec les plumes de Robert d'Humières, Rémy de Gourmont, Francis de Miomandre, Guy-Charles Cros, René Kerdyk, Marc Elder, Pierre Mac Orlan, Elisabeth de Clermont-Tonnerre, Duvernois, DrJ.-C. Mardrus ... Chaque numéro est enrichi de planches, hors-texte et en pleine page, en couleurs. Il s'agit de gravures au burin, ou pointes-sèches et parfois d'eaux fortes, toujours rehaussées de tons au pochoir ou à la main. Ces planches sont au nombre de 2 à 4 suivant les numéros. Pour les souscripteurs de l'édition avec suite, ils trouveront dans les différents numéros certaines planches en un ou deux états, sur papier de Chine ou Vergé. De nombreux artistes sont invités à collaborer à ce bimensuel et, pour la plupart, contribuèrent à ce remarquable témoignage de la mode des années 1920 tels que Janine Aghion, Benito, Bonfils, Boussingault, Pierre Brissaud, Chériane, Daragnès, Drésa, Georges Gorvel, Guérin, Llano Flores, Paul Follot, de La Fresnaye, Laboureur, Pierre Laprade, Marie Laurencin, Robert Linzeler, André Mare, Marty, Charles Nistch, Marcelle Pichon, Hélène Perdriat, de Segonzac, Mario Simon, Taquoy, Paul Véra... Ne faisant pas payer les publicités -ni les mentions- Le Goût du Jour était libre de choisir les maisons de commerce et les artisans qui y figuraient. Tirage limité à 1.432 exemplaires dont 1.400 exemplaires sur vélin d'Arches, 7 exemplaires sur Chine avec une suite des gravures avant la lettre, 25 exemplaires sur papier Vergé d'Arches avec suite des gravures avant la lettre sur Chine. Imprimés dans les ateliers de François Bernouard (1884-1949) "A La Belle Édition". Le premier numéro (Premier fascicule 20 Juin MCMXX) est enrichi d'un bulletin d'abonnement, ainsi que de la présentation-souscription. ("Catalogue des impressions de Feu Monsieur François Bernouard" P.34 ;. Monod 5647). Dans le quatrième fascicule -du 5 août 1920- la planche en couleurs N°9, illustrée par LLano Florez, est enrichie de deux états sur Chine ; la planche en couleurs N°10, illustrée par Janine Aghion, est enrichie d'une gravure en noir et sur Chine ; Dans le dixième fascicule -du 5 novembre 1920- la planche en couleurs N°28, illustrée par Marty, est enrichie d'une planche en noir et sur Vergé ; la planche N°30, illustrée par Linzeler, est enrichie d'une gravure en noir sur Chine ; Dans le onzième fascicule -du 20 novembre 1920- la planche en couleurs N°31, illustrée par Laprade, est enrichie d'une planche en noir et sur Chine.Belle et rare revue présentant des jaunissures, rousseurs, plis, déchirures et légers manques aux couvertures ; Infimes plis et pâles rousseurs internes et sur quelques planches.

"Quatre de coeur".

1984 Aquarelle et mine de plomb, 1984, signée en bas à droite, 22 x 16 cm.

Jean-Pierre Desclozeaux (né à Sernhac en 1938) est un affichiste, auteur d'albums ("L'oiseau Moqueur", "Entre chien et chat", "Mine de rien"...) et illustrateur à l'humour incisif. Il collabore à Télérama, Le Nouvel Observateur, Le Monde dans la rubrique "La Table"... Il fut l'élève de Paul Colin (de 1957 à 1960). Il a reçu le prix Grandville de l'Humour Noir (1967) et le prix Honoré Daumier (1982). Il expose dans de nombreuses galeries (à Paris, Munich, Londres, Avignon, L'Ile aux Moines...). Président de l'Association des Amis de Ronald Searle et Fondateur de la Société Protectrice de l'Humour, il est un fervent défenseur de la cause des illustrateurs. L'artiste, dans ses dessins, aime passer en revue les différents aspects de la vie quotidienne sans indulgence mais sans aucune méchanceté. Il aime à croquer ses contemporains, leurs moeurs et leurs travers. Maquette originale pour la carte postale "Les Nouvelles Images" où ce "4 de coeur" est personnifié par un homme attaché et écartellé par quatre coeurs, son sourire atteste que son supplice est supportable !

"Le Paon".

1987 Aquarelle et mine de plomb, 1987, signée en bas à droite, 17 x 18 cm.

Jean-Pierre Desclozeaux (né à Sernhac en 1938) est un affichiste, auteur d'albums ("L'oiseau Moqueur", "Entre chien et chat", "Mine de rien"...) et illustrateur à l'humour incisif. Il collabore à Télérama, Le Nouvel Observateur, Le Monde dans la rubrique "La Table"... Il fut l'élève de Paul Colin (de 1957 à 1960). Il a reçu le prix Grandville de l'Humour Noir (1967) et le prix Honoré Daumier (1982). Il expose dans de nombreuses galeries (à Paris, Munich, Londres, Avignon, L'Ile aux Moines...). Président de l'Association des Amis de Ronald Searle et Fondateur de la Société Protectrice de l'Humour, il est un fervent défenseur de la cause des illustrateurs. L'artiste, dans ses dessins, aime passer en revue les différents aspects de la vie quotidienne sans indulgence mais sans aucune méchanceté. Il aime à croquer ses contemporains, leurs moeurs et leurs travers. Maquette originale d'une affichette annonçant le livre de Philippe Schwebig "Les Communications de l'Entreprise" paru en 1988 aux Editions Stratégie et Management M.C. Graw-Hill. Un cadre supérieur portant des plumes de paon dans son dos, l'air satisfait se regarde dans un miroir et son reflet lui livre un paon.

"Vivre au jardin".

1990 Aquarelle et mine de plomb, 1990, signée en bas à gauche, 20 x 16 cm.

Jean-Pierre Desclozeaux (né à Sernhac en 1938) est un affichiste, auteur d'albums ("L'oiseau Moqueur", "Entre chien et chat", "Mine de rien"...) et illustrateur à l'humour incisif. Il collabore à Télérama, Le Nouvel Observateur, Le Monde dans la rubrique "La Table"... Il fut l'élève de Paul Colin (de 1957 à 1960). Il a reçu le prix Grandville de l'Humour Noir (1967) et le prix Honoré Daumier (1982). Il expose dans de nombreuses galeries (à Paris, Munich, Londres, Avignon, L'Ile aux Moines...). Président de l'Association des Amis de Ronald Searle et Fondateur de la Société Protectrice de l'Humour, il est un fervent défenseur de la cause des illustrateurs. L'artiste, dans ses dessins, aime passer en revue les différents aspects de la vie quotidienne sans indulgence mais sans aucune méchanceté. Il aime à croquer ses contemporains, leurs moeurs et leurs travers. Maquette originale de la revue écologique "Vivre au jardin" pour le numéro 17 de juin 1990 "Jardiniers: êtes-vous des pollueurs ?". Un jardinier-amateur arrose une plante et sa tête d'arrosoir prend figure de mort. Titrage manuscrit au verso.

"Ligne de coeur".

1987 Aquarelle et mine de plomb, 1985, signée en bas à droite, 12.5 x 23 cm.

Jean-Pierre Desclozeaux (né à Sernhac en 1938) est un affichiste, auteur d'albums ("L'oiseau Moqueur", "Entre chien et chat", "Mine de rien"...) et illustrateur à l'humour incisif. Il collabore à Télérama, Le Nouvel Observateur, Le Monde dans la rubrique "La Table"... Il fut l'élève de Paul Colin (de 1957 à 1960). Il a reçu le prix Grandville de l'Humour Noir (1967) et le prix Honoré Daumier (1982). Il expose dans de nombreuses galeries (à Paris, Munich, Londres, Avignon, L'Ile aux Moines...). Président de l'Association des Amis de Ronald Searle et Fondateur de la Société Protectrice de l'Humour, il est un fervent défenseur de la cause des illustrateurs. L'artiste, dans ses dessins, aime passer en revue les différents aspects de la vie quotidienne sans indulgence mais sans aucune méchanceté. Il aime à croquer ses contemporains, leurs moeurs et leurs travers.

"Entre chien et chat".

1983 Aquarelle, mine de plomb, 1983, signée en bas à gauche, 18.5 x 26 cm.

Jean-Pierre Desclozeaux (né à Sernhac en 1938) est un affichiste, auteur d'albums ("L'oiseau Moqueur", "Entre chien et chat", "Mine de rien"...) et illustrateur à l'humour incisif. Il collabore à Télérama, Le Nouvel Observateur, Le Monde dans la rubrique "La Table"... Il fut l'élève de Paul Colin (de 1957 à 1960). Il a reçu le prix Grandville de l'Humour Noir (1967) et le prix Honoré Daumier (1982). Il expose dans de nombreuses galeries (à Paris, Munich, Londres, Avignon, L'Ile aux Moines...). Président de l'Association des Amis de Ronald Searle et Fondateur de la Société Protectrice de l'Humour, il est un fervent défenseur de la cause des illustrateurs. L'artiste, dans ses dessins, aime passer en revue les différents aspects de la vie quotidienne sans indulgence mais sans aucune méchanceté. Il aime à croquer ses contemporains, leurs moeurs et leurs travers. L'Ile-Aux-Moines, vue par une mouette, ressemble à un délicat et délicieux chocolat, au large du Golfe du Morbihan. Sur la mer, flotte une drôle d'embarcation composée d'une soucoupe sur laquelle un chocolat-enrobé d'un fin papier doré-repose. Au sommet de cette île insolite un homme, à demi-nu, portant long nez et longue barbe, regarde les mouettes tourner autour de lui.

"A table avec Alexandre Dumas".

1995 Mine de plomb et crayons de couleurs, 2002, signée en bas à droite, 20.5 x 17.5 cm.

Jean-Pierre Desclozeaux (né à Serhac en 1938) est un affichiste, auteur d'albums ("L'oiseau Moqueur", "Entre chien et chat", "Mine de rien"...) et illustrateur à l'humour incisif. Il collabore à Télérama, Le Nouvel Observateur, Le Monde dans la rubrique "La Table"... Il fut l'élève de Paul Colin (de 1957 à 1960). Il a reçu le prix Grandville de l'Humour Noir (1967) et le prix Honoré Daumier (1982). Il expose dans de nombreuses galeries (à Paris, Munich, Londres, Avignon, L'Ile aux Moines...). Président de l'Association des Amis de Ronald Searle et Fondateur de la Société Protectrice de l'Humour, il est un fervent défenseur de la cause des illustrateurs. L'artiste, dans ses dessins, aime passer en revue les différents aspects de la vie quotidienne sans indulgence mais sans aucune méchanceté. Il aime à croquer ses contemporains, leurs moeurs et leurs travers. Pour le quotidien "Le Monde", dans sa rubrique gastronomique qu'il anime pendant 25 ans avec son ami Jean-Claude Ribaut, il réalise ce dessin original, paru le mercredi 16 octobre 2002, représentant Alexandre DUMAS soulevant le dôme du Panthéon transformé en casserole l'article est titré "A table avec Alexandre Dumas- L'écrivain considérait son Grand dictionnaire de cuisine, publié en 1873, comme le vrai monument de sa renommée".

WEITENKAMPF (Frank).

The Dry-points of Mary Cassatt.

1962 The Far Gallery Booklets, 1962, in-16, relié par deux agrafes, couvertures bleues, titre imprimé en noir

Réédition de ce catalogue qui fut imprimé pour la première fois en décembre 1916. Six reproductions, en noir, de dessins représenatnt des scènes intimistes dont des portraits mères-enfants. Tirage limité à 2.000 exemplaires.

Ailes Glorieuses. Exploits, Combats, Raids et Bombardements de l'aviation de Guerre Française. Album de 24 scènes d'Aviation dont 4 portraits d'As.

Paris Éditions d'Art Guerrier 1917 1 in-folio Introduction par les capitaines Heurteaux, de Kérillis, Roecklet et le Lieutenant Partridge. Paris, Éditions d'Art Guerrier, 1917, in-folio, en feuilles sous porte-folio à rabats, trous de perforations sur les planches, demi-toile bleue pétrôle à coins, plats cartonnés, plat supérieur illustré en noir, sous étui cartonné noir.

Henri Farré (1871-1934) fut aviateur et peintre de l'Air lors de la première guerre mondiale. C'est sous l'impulsion du Général Niox qu'est crée, en 1914, un service de peintres aux armées et c'est en hiver 1915 qu'Henri Farré effectuera une mission. En fin connaisseur et en fin observateur, et ayant partagé les joies et les peines de ses camarades, il restitue avec justesse des scènes de combats aériens, de reconnaissances nocturnes, de détresse, d'exploits.... Sous chaque dessins, une légende manuscrite à l'encre. Tirage limité à 325 exemplaires. Un des 300 exemplaires sur papier chiffon (N°188) ; exemplaire justifié par l'artiste. Usures au porte-folio, infimes plis aux planches, manque les vis de serrage, quelques taches interne, manque 13 cahes protecteurs. Étui en l'état avec accidents et manques.

"Motocycliste"

1930 Sculpture en bronze à patine verte, (1930), 17 x 30 x 4.9 cm., signée, double socle en marbre noir veiné vert.

Edouard FRAISSE sculpteur et graveur de médailles (Beaunes 1880-Paris 1945), fut membre de la Société Nationale, sociétaire des Artistes Français, il participa au Salon d'Automne. Chevalier de la Légion d'Honneur en 1929, il obtint une médaille d'or en 1937. Il est reconnu pour ses compositions sportives (In Bénézit). Petits éclats au marbre et légères restaurations.

"Reflet".

1930 Sanguine et mine de plomb sur papier, envoi au Docteur Chiron signée en bas à droite, (1930), 40 x 28.5 cm, encadrée.

Une jeune-femme nue est agenouillée sur un lit et se détend en s'étirant face à un miroir. Bel hommage à la beauté féminine de LOBEL-RICHE (1880 Genève- 1950 Paris) peintre, illustrateur, humoriste et écrivain (École Française) reconnu pour ses scènes de galanterie, ses dessins licencieux. Il illustra des ouvrages de Francis Carco, Colette, Pierre Loüys, Guy de Maupassant, Musset, Jules Renard, Stendhal, Paul Verlaine, Oscar Wilde, Émile Zola... Et collabora à de nombreuses revues Le Rire, Le Charivari, Le Journal Pour Tous, Je Sais Tout, Fémina, .... (In Bénézit, Dico-Solo). Envoi "A l'excellent ami le Docteur Chiron". Infimes taches et pâles rousseurs.

JOURNAL DES DAMES ET DES MODES.

"Déshabillé du matin".

Journal des Dames et des Modes - Costumes Parisiens. 1913 Aquarelle et encre sur papier, 1913, 19.3x11.4 cm, signée en bas à droite.

Charles MARTIN (Montpellier 1884-Paris 1934) illustrateur et dessinateur du XXe siècle, qui collabora aux revues "Le Sourire", "La Vie Parisienne" et fut un pilier de la fameuse Gazette du Bon Ton et du Journal des Dames et des Modes, il fut aussi remarqué pour sa collaboration avec Paul Poiret et la maison de décoration Süe et Mare. Charles MARTIN réalise cette maquette originale pour l'illustration du "Journal des Dames et des Modes" N°22 (1er janvier 1913, planche N°45), revue mondaine par excellence, et véritable répertoire des modes d'avant-guerre à la naissance de l'Art-déco, à laquelle il participa. Une jeune-femme en deshabillé, se lève et entr'ouvre les rideaux. Elle aperçoit une pie posée sur une branche. Annotations manuscrites et à la mine de plomb au verso.

"Chic parisien"

Aquarelle, gouache, encre de Chine et mine de plomb, signé en bas à gauche, 24.2x34 cm.

Un couple, au chic parisien, pose . Illustration de mode de Povl NORHOLT (artiste danois 1908-1993) pour une revue. Cachet au verso et mentions manuscrites à la mine de plomb.

REGNIER (Henri de).

Esquisses Vénitiennes.

Avec 10 planches hors texte, gravées en taille-douce et des dessins dans le texte par Maxime DETHOMAS. Paris, Collection de l'Art Décoratif, 1906, in-4, broché, couverture illustrée rempliée, 82 pages.

Ouvrage faisant pendant à la Vie Vénitienne d'Henri de Régnier. L'atmosphère poétique, fantaisiste -voir symboliste, qu'affectionne tout particulièrement Henri de REGNIER, est magnifiée par les dessins de Maxime DETHOMAS. Tirage des planches en taille-douce exécuté par Louis Fort. Dos fragile, coiffe en queue cassée, mors fendu, salissures et piqures à la couverture, piqûres interne, papier jauni.

BUGNYON (Philibert), FUSTAILLIER (Jean).

Chronicon Urbis Matissanae Philibert Bugnonius I. C. Concinnavit.

1559 1 in-8 Lyon, Librairie Jean de Tournes, Philibert Bugnyon éditeur,1559, in-8, maroquin rouge, triple filets dorés en encadrement sur les plats, filets dorés hachurés sur les coupes, titre doré en long sur le dos plat orné, [1,1 pages blanches], 3-53 [18 feuillets blancs].

Au contreplat supérieur ex-Libris de La Roche Lacarelle.Philibert Bugnyon, juriconsulte mâconnais, est en réalité l'éditeur ces chroniques très rares -en latin- sur la ville de Mâcon, c'est ce qu'indique l'Abbé Papillon dans son ouvrage intitulé "La Bibliothèque des Auteurs de Bourgogne" ( pages 117, 131 et 132). Il précise n'avoir jamais vu un autre exemplaire que celui qui lui appartenait. Jean Fustaillier "Fr. Fustalerius" est le véritable auteur. Il est d'ailleurs cité par Bugnyon, comme tel, au début de la préface. Guillaume Debure "Catalogue des Livres de la Bibliothèque de Feu M. Le Duc de La Vallière", 1783, T.III, N°5272 ; Gültlingen (S. Von), "Bibliographie des livres imprimés à Lyon au seizième siècle", 1992-2010, T. IX, "Jean de Tournes", n°454 ; "Volume rare" in Brunet "Manuel du libraire et de l'amateur de livres...", 1820, T.I, p.297 ; En 1560 Nicolas Edoard fit paraître l'édition traduite en vieux français comportant de nombreuses erreurs de traduction, notamment au niveau des noms de famille, in Baudrier "Bibliographie Lyonnaise", 4éme série, 1964Il est mentionné, à l'encre, en haut à droite le nom de "Papillon", faisant référence à l'Abbé Papillon qui possédât cet ouvrage. Est-ce écrit de sa propre main ?

"Chasses à courre".

Paris DEVAMBEZ 1910 1 Estampe, pochoir en couleurs, Paris, Devambez, datée et signée dans la planche, 1910, 27.5 x 45.5 cm.

Maurice Taquoy (Mareuil-Sur-Ay, 1878-1952), fut sociétaire des Humoristes et participa au Salon d'Automne, artiste cynégétique, passionné par le monde du cheval et de la chasse à courre, réalise cette estampe en couleurs où figure la meute partant chasser sous l'oeil des piqueux et des veneurs

LEFEVRE-UTILE.

Les Contemporains célèbres.

BEAUCHAMP 1904 1 Portraits, autographes, notices biographiques illustrées, portraits humoristiques des célébrités contemporaines. Illustrations de CAPIELLO. Paris, Octave Beauchamp, imprimé chez G. de Malherbe, 1904, Album Lefèvre-Utile, 1ère et seule série, in-4., demi-toile verte, dos lisse, titre en long, plats en bois illustrations en couleurs estampé d'un médaillon de Mucha et d'un décor floral Art-nouveau.

Reliure en bois à décor floral, avec médaillon de Sarah Bernhardt d'après MUCHA. 14 lithographies de CAPPIELLO, illustrations de VOGEL, ornements d'HABERT-DIS, ORAZI, FRAIKIN et clichés photographiques de NADAR, REUTLINGER, BRAUN qui nous montrent des célébrités dégustant le fameux biscuit L.U. Très belle édition. Petites usures à l'étui légèrement insolé, restaurations.

CHRISTEN (Yves).

Griffures et morsures.

1988 1 Paris, Vision Nouvelle, 1988, in-folio, en feuilles sous chemise en grand parchemin, sous étui plexiglas, 53 pages.

"Comment donner au monde ses contours vrais ?", telle est le thème de l'ouvrage illustré de 13 gravures originales, burins et eaux-fortes de Pierre-Yves TREMOIS, titre de la couverture gravé au burin et titré sur grand parchemin. Un des 165 exemplaires (N° CXII) sur vélin de Rives, numéroté et signé par l'artiste et l'auteur. Pierre-Yves TREMOIS est né en 1921, il est peintre mais aussi graveur et sculpteur. Son travail de graveur et son expérience du burin donnent à sa peinture une grande force qui tient à la simplicité et à la franchise de son trait. Après une formation à l'Ecole des Beaux-Arts de Paris, il reçut en 1943, le Grand Prix de Rome de peinture. Infime marque sur le premier plat et très légères usures.

DELALEU DE TREVIERES (J.-P.).

Quinze ans de grandes chasses dans l'Empire français. Du tigre de la jungle au tigre des mers.

Paris FLAMMARION 1944 1 Paris, Flammarion, 1944, in-8, couverture brochée rempliée illustrée en noir par JOUVE d'une tête de lion, 151 pages.

L'auteur conte son expérience de chasses africaines dans cet ouvrage, que Paul JOUVE, grand artiste animalier, illustre en rendant la force et l'expression des animaux. Il décrit aussi bien le petit gibier que les grands fauves. Couverture, hors-texte et suite d'esquisses de JOUVE. Dessins de Lucien AUCLAIR d'après les croquis de l'auteur. Exemplaire partiellement non coupé. Tirage limité à 639 exemplaires. infimes taches et usures

ALLATINI (Eric).

Contes de mon père Jars.

1919 1 Paris, L'Édition Française illustrée, sur les presses de Lucien de Matteis, 1919, in-4, broché, couverture rempliée illustrée en noir, titre rouge sur le dos, 173 pages.

Bel ouvrage orné de douze compositions reproduites en fac-similé, hors texte en couleurs, protégées par des serpentes légendées. Têtes de chapitre, lettrines, vignettes, encadrements et culs-de-lampe gravés sur bois. Tirage limité à 650 exemplaires numérotés. Un des 488 exemplaires sur velin teinté grenu (N°590). Usures, salissures à la couverture, brochage fragile. Carteret V ; Monod 180, Osterwalder I, 1117. Artiste danoise, Gerda WEGENER (1885-1940), après des études à l'Ecole des Beaux-Arts de Copenhague, s'installe à Paris en 1912 et participe aux Salons d'Automne, des Humoristes et des Indépendants. Elle illustra de nombreux livres et revues (Vogue, Journal des Dames et des Modes, La Vie Parisienne, La Baïonnette, Le Rire...) et remporta un grand succès grâce à ses dessins teintés d'humour et de sensualité. Son mari Einar Wegener, premier transsexuel, sous le nom de Lili Elbe, est son modèle favori. Une rétrospective lui a été consacrée à la Maison du Danemark. Certaines de ses oeuvres sont exposées à Paris au Musée d'Art Moderne et au Centre Pompidou. Un roman de David Eberchoff, en 2000, puis un film de Tom Hooper, en 2015, "TheDanish Girls" consacrent la vie tumultueuse du couple Wegener.

AUTOMOBILE-CLUB DE FRANCE.

Les travaux et les jours de la compagnie des Bibliophiles de l'Automobile-Club de France. Cinquantenaire 1929-1979.

AUTOMOBILE CLUB DE FRANCE 1980 1 Automobile-Club de France, 1980, in-4 oblong, en feuilles, sous couverture imprimée, sous étui cartonné bleu.

Gravure originale d'Aymar de Lézardière.Tirage limité à 150 ex. num. sur vélin du Moulin de Larroque filigrané A.C.F. 1 des 130 ex. réservé aux membres de la Compagnie.

AUTOMOBILE-PUBLICITE.

The Packard, standard eight models 8-26 and 8-33, luxurious transportation.

1 In-8, oblong, (1930), broché gaufré vert et estampé en couleurs, sous enveloppe au tampon de The Packard standard eight models 8-26 and 8-33 avec un dessin crayonné au dos d'une bouteille de diurétique, 36 pages.

Plaquette publicitaire dans une traduction approchante, illustrée en couleurs, vantant les mérites des voitures Packard avec une présentation des modèles 8-26 et 8-33. Les caractéristiques mécaniques et les spécifications concernant plus spécifiquement la Packard Standard huit sont décrites. Couverture insolée, petites usures et déchirures à la couverture, manque la référence du garage contrecollée p.35, infimes pliures interne et taches, brochage fragile. Rare avec son enveloppe d'origine qui présente des déchirures, taches et manques de papier.

Quatre dessins érotico-humoristiques.

4 dessins à l'encre de Chine, (1950), 28,8 x 23 "Dans les sous-bois"; 23,5 x 23,5 cm. "Sur le canapé"; 31 x 23 cm. "Camp naturiste", signé en bas à droite ; 30 x 22 cm. "Camp nudiste".

Louis Bonnotte (1895-1980) est un illustrateur, dessinateur humoriste et publicitaire. Il commença sa carrière comme croquiste de mode notamment pour Paul Poiret, Sociétaire des Humoristes, il travailla pour "Fantasio", "Froufrou", "Paris-Flirt". (Dico solo, pp. 94-95). Il signe ici quatre dessins érotiques aux mises en scène comiques.

CATALOGUE D'EXPOSITION.

Catalogue des œuvres exposées par les artistes membres de la Société Moderne du 6 au 25 février 1911.

1911 Paris, Galerie Durand-Ruel, imprimerie Renaudie,1911, in-12, relié par deux agraffes.

Couverture illustrée par Louis LEGRAND. Liste des artistes-et de leurs oeuvres- exposés à la galerie Durand-Ruel dans le cadre d'une exposition consacrée laux membres de la Société Moderne. Citons DETHOMAS, DRESA, DUCHAMP-VILLON, GUILLAUMIN, JUSTE, LEBASQUE, LEGRAND, LEVY-DHURMER, MANZANA-PISSARO, MARQUE, MORISSET, PICARD-LE-DOUX, QUILLIVIC, REDON, SUE, SUREDA, ZAK...Usures, salissures et déchirures à la couverture, pages jaunies.

BAUDELAIRE, MONTESQUIEU, BROSSES, CHATEAUBRIAND, NERVAL, LAMARTINE, LARBAUD, GAUTIER, STENDHAL, DUMAS, TAINE, FRANCE, GIDE.

Naples.

Paris Imprimerie 1960 1 Préface de Gino Doria, Paris, Imprimerie Daragnès aux dépens de la Compagnie de Saint-Gobain, (1960), in-folio en feuilles, premier plat titré, sous étui, 117 pages.

"Je sais pourquoi là-bas le volcan s'est rouvert..." (Nerval). La Compagnie des Glaces de Saint-Gobain, à l'occasion de l'inauguration de sa glacerie, de Caserta, près de Naples, édite cet ouvrage sur Naples composé de textes, d'auteurs célèbres français, s'échelonnant sur deux siècles et chantant les beautés de la ville mythique de Naples ; Ce bel hommage est rythmé par les 14 pointes-sèches de Bernard BUFFET, à la fois expressives et modernes, comme un reflet à la modernité de la glacerie. Joint la lettre d'Arnaud de Vogüé, Président Directeur Général de la Compagnie des Glaces de Saint-Gobain, présentant l'ouvrage. Préface de Gino Doria en italien, texte en français. Tirage limité à 300 exemplaires sur pur fil d'Arches, exemplaire N°295, justifié par l'artiste. Légères piqures et reports, étui restauré.

SAINT-EXUPERY (Antoine de).

"Vol de Nuit".

1957 1 Préface de André Gide. Burins de Germaine de Coster. Paris, Les Centraux Bibliophiles, Imprimerie Nationale, 1957, in-folio, sous chemise bleue-nuit estampée d'une étoile et titrée, sous étui bleu et coffret, 166 pages.

SAINT-EXUPERY (Lyon 1900-1944) nous fait rêver à cette première ligne commerciale que cette poignée de pilotes ont ouverte avec Pierre Latécoère au dessus de La Cordillère des Andes. Ils bâtissent ensemble "Une grande oeuvre...". Les pleins et les déliés des burins de Germaine de COSTER (Paris 1895-1992) se marient avec précision à ces évolutions aéronautiques: "Et voici qu'il montait vers des champs de lumière...".Joint la présentation de "Vol de Nuit" par le Président des Centraux Bibliophiles. La composition typographique en caractères "Romain du Roy" gravés par Grandjean sur l'ordre de Louis XIV en 1694 et l'impression ont été exécutées par l'Imprimerie Nationale. Les dix-neuf burins (dont 3 hors-texte et 16 in-texte) composés et gravés par Germaine de Coster ont été imprimés sur les presses de Georges Leblanc. Tirage limité à 140 exemplaires sur vélin de Rives et vingt suites à part sur Japon. Exemplaire sur vélin de Rives, nominatif et justifié par l'artiste (N°105). Joint un dessin à l'encre noire et mine de plomb sur papier fort, 27 x 18.5 cm, signé. Mentions manuscrites sous le dessin. Petites usures, restauration à l'étui et légères piqures à l'étui. (Monod-10070).

POIRET (Paul).

La Mort de Circé ou la Revanche du cochon.

Paris BERNOUARD 1928 1 12 dessins de Paul IRIBE. Paris, François Bernouard, 1928, in-folio, broché, non paginé, 12 planches dépliantes montées sur onglets.

Dans la mythologie grecque, Circé est la magicienne qui métamorphosa les compagnons d'Ulysse en porcs. La planche finale "Les régions envahies" présente le port de Saint-Tropez inondé de monde ou flotte les drapeaux internationaux des plus beaux yatchs à quai et ou trône sur la stèle centrale "Paul Poiret" en pied. "A son retour des Etats-Unis, IRIBE, publia avec Bernouard un grand album de dessins où il critiquait l'influence du cubisme sur l'art français : "La Mort de Circé ou la Revanche du cochon". Dans cet ouvrage l'artiste annonçait la parution de deux publications qui ne verraient jamais le jour : - "La Danseuse et son ombre", et "Meubles et objets d'art français", publié sous une autre forme."(Catalogue Paul Iribe, Bibliothèque Forney, N°179, (Catalogue des Impressions de Feun M. François Bernouard, La Typographie, p.31).Manques au dos, couverture tachée, traces de papier collant sur les gardes. Hommage de l'auteur sous son cachet sur la page de titre, "Hommage de Paul IRIBE". Tirage limité à 2.775 exemplaires numérotés. Exemplaire sur papier pelure contre-collé d'un tirage annoncé de 2.000 exemplaires (N°788).

"Vive l'Empereur ! Dranem "

1902 Gouache et aquarelle, (1902), 33.5 x 28.5 cm., titrée au milieu à gauche et signée au milieu à droite, encadrée.

Maquette originale pour l'affiche de l'opérette "Poléon" jouée et chantée au Théâtre de l'Eldorado par Dranem. Pièce en 2 actes "poléon" dont la première eut lieue le 3 décembre 1909, d'André Vercourt, Jean Bever et Géo Clarett. Première le 3 décembre 1909. Traces d'oxydation au plomb. .

"Femme nue, assise"

Encre de Chine sur papier, 56 x 43 cm, Signé du cachet de l’atelier Decaris en bas à droite

Puissance et sureté du trait caractérisent ce dessin. Une femme assise, les jambes repliées, pose sous l’œil de cet artiste hors du commun qu’est Albert Decaris. De fines hachures accentuent les courbes de ce corps et de ce visage qui se dessine sous la plume du maître. Peintre, graveur et décorateur Albert Decaris (Rouen 1901-1988 École Française) se forme à l’école Estienne. Il y découvre la gravure avant d’entrer aux Beaux-Arts de Paris. Reçu «Premier Grand Prix de Rome» en 1919, il séjourne à la Villa Médicis. Il grave le premier timbre d’une longue série pour l’État Français en 1935. Ses œuvres gravées dépasseront les frontières. Il illustre également de célèbres auteurs tels que Montherlant, Giono… . Connu pour ses grandes fresques, ses décorations murales, ses illustrations de livres d’art, il participe à l’exposition de Paris en 1937, de New York en 1938. Il est élu membre de l’Institut et prend la présidence de l’académie des Beaux-Arts en 1943. Albert Decaris, considéré comme l’un des plus grands graveurs du XXe siècle, a laissé une œuvre importante influencée par la mythologie grecque, romaine ainsi que ses nombreux voyages. Source: Albert DECARIS - Le Musée du TimbreBibliographie: Isabel Boussard-Decaris, Decaris le Singulier, Les Editions de la Nerthe.

"Femme nue assise"

Crayon noir et sanguine sur papier, 56x44 cm, Signé du cachet de l’Atelier Decaris en bas à droite.

Dessiné au crayon, le corps de la femme trouve son modelé par la technique de la sanguine subtilement apposée. Albert Decaris montre son talent de dessinateur dans ce dessin. Peintre, graveur et décorateur Albert Decaris (Rouen 1901-1988 École Française) se forme à l’école Estienne. Il y découvre la gravure avant d’entrer aux Beaux-Arts de Paris. Reçu «Premier Grand Prix de Rome» en 1919, il séjourne à la Villa Médicis. Il grave le premier timbre d’une longue série pour l’État Français en 1935. Ses œuvres gravées dépasseront les frontières. Il illustre également de célèbres auteurs tels que Montherlant, Giono… . Connu pour ses grandes fresques, ses décorations murales, ses illustrations de livres d’art, il participe à l’exposition de Paris en 1937, de New York en 1938. Il est élu membre de l’Institut et prend la présidence de l’académie des Beaux-Arts en 1943. Albert Decaris, considéré comme l’un des plus grands graveurs du XXe siècle, a laissé une œuvre importante influencée par la mythologie grecque, romaine ainsi que ses nombreux voyages. Source: Albert DECARIS - Le Musée du TimbreBibliographie: Isabel Boussard-Decaris, Decaris le Singulier, Les Editions de la Nerthe. Petites déchirures, légères tâches et mouillures.

"Couple sur le pont d'un bateau"

1736 Aquarelle, gouache, encre de Chine et mine de plomb, signé en bas à gauche, 17 x 36.5 cm.

Sur le pont d'un paquebot, au premier plan, une jeune-femme en robe rose est accoudée à une rembarde, derrière elle un homme vêtu d'une veste et tweed la regarde. Probablement une illustration de Povl NORHOLT (artiste danois 1908-1993) pour une revue. Cachet au verso et mention manuscrite à la mine de plomb. Petits reports de colle et légères taches.

Nu rose.

Paris FAYARD 1960 1 Eau-forte signée en bas à droite et justifiée 16 d'un tirage de 60 exemplaires, (1960), 55 x 37 cm.

André FRANCOIS (1915-2005), roumain d'origine arrive en France en 1934 et se fait naturaliser en 1939. Graphiste, peintre, sculpteur, affichiste, décorateur de théâtre et écrivain de livres pour enfants. Il illustra une dizaine de livres pour enfants et collabora à plusieurs reprises avec son voisin du Cotentin Jacques Prevert. Une rétrospective à la Bibliothèque Forney salua l'oeuvre multiple d'André FRANCOIS. Ce nu rose a cette épure que nous retrouvons chez son confrère Hans Bellmer. Infimes taches et petites projections d'encre marginales au tirage.

HAMOUDI (Jamil).

Rêveries Orientales.

Paris. Ishtar 1955 Poèmes et illustrations de Jamil Hamoudi. Paris, Ishtar, 1955. In-8 en feuilles sous couverture, mouchetée, titrée et estampée en noir d'un dessin, rempliée sur papier moulin-Richard-de-Bas. 16 pages et suite de 4 planches hors texte, estampes en noir.

Ce poète et artiste réunit dans cet ouvrage les poèmes Bagdad, Souvenirs, Pictural, Désert, Tourment, Dudu, Ivresse, Cantique d'Amour, Le Point, Méditation. Exemplaire justifié 75 d'un tirage de 75 sur papier Moulin-Richard-de-Bas comprenant une aquarelle originale tirée de l'artiste représentant un nu féminin debout

BENOIT (Pierre).

L'Auto.

Paris LA NOUVELLE SOCIETE D'EDITION 1929 1 Paris, L'Homme à la Page, La Nouvelle Société d'Edition, 1929, in-8, broché, couverture en couleurs, titre imprimé en jaune et noir, 85 pp.

Guide pratique, amusant et précis destiné à "l'Homme à la Page" ou qui aspire à le devenir. Sixième volume de la collection "L'Homme à la Page" consacré à l'auto. Beau frontispice en couleurs de Jean-Adrien Mercier. Un des 1750 ex. numérotés sur papier alpha (n° 961). Rousseurs in-fine.

BENOIT (Pierre).

L'Auto.

Paris LA NOUVELLE SOCIETE D'EDITION 1929 1 Paris, L'Homme à la Page, La Nouvelle Société d'Edition, 1929, in-8, broché, couverture en couleurs, titre imprimé en jaune et noir, 85 pp.

Guide pratique, amusant et précis destiné à "L'Homme à la Page" ou qui aspire à le devenir. Sixième volume de la collection "L'Homme à la Page" consacré à l'auto. Beau frontispice en couleurs de Jean-Adrien Mercier. Tirage limité à 2276 exemplaires constituant l'édition originale. Un des 1750 exemplaires numérotés sur papier alpha (n° 1695). Infimes usures à la couverture, quelques pages très légèrement jaunies, et de rares plis.

RABELAIS-CHEVALIER (Emile).

Rabelais et ses éditeurs.

1868 1 Paris, Aubry, 1868, in-12, demi-maroquin noir bradel, titre en long, couvertures conservées, non rogné, 32 pages.

Cet extrait de la Revue Moderne du 25 novembre 1868 relate l'histoire de l'édition et de la typographie dans l'oeuvre de Rabelais.

RABELAIS (François).

Etude Bibliographique sur le Ve livre de Rabelais par le bibliophile Jacob.

Paris Morgand et Fatou 1881 1 in-12 Paris, Morgand et Fatou, 1881, in-12, demi-maroquin à coins jaune citron, dos à 5 nerfs orné, tête dorée, couvertures conservées, 108 pages, (Laurenchet relieur).

Edition originale. Etude bibliographique très complète. Un des 10 exemplaires numérotés sur papier de Chine. Provenance collection Fritsch. Infimes taches et brunissures.

BALLY-CHAUSSURES.

Cordonnerie de l'Opéra. P., Draeger, (v. 1920), in-12, couv. ill. en coul.

1

Catalogue publicitaire illustré en couverture de. A l'intérieur un catalogue dépliant présente différents modèles de chaussures à prix marqués pour hommes, femmes et enfants.

Arts