"Douceur exotique"

1920 Gouache et mine de plomb sur papier, (1920), 35.2 x 30 cm.

Léon-Georges-Jean-Baptiste CARRE, (Granville 1878- Alger 1942), peintre et illustrateur orientaliste, fut l'élève à Rennes de Mathurin Méheut puis de Bonnat et de Luc-Olivier Merson. Il exposa au salon des Artistes Français (1900), au salon des Indépendants, au salon d'Automne et fut pensionnaire de la villa Abdel-Tif (Alger). "L'amour des voyages l'entraîne vers le Sud ; le goût du réel, la soif d'humanité, l'inclinent vers l'étude des milieux et des races. Son exotisme n'a rien de la turquerie traditionnelle (...)" (in "L'Art et les Artistes" N°108, mars 1914). Ses oeuvres sont exposées au Musée National des Beaux-Arts d'Alger, au Musée d'Orsay, au Musée du Luxembourg.D'une chaude lumière du bout du monde apparaît au loin un vaisseau endormi.... Parmi la végétation exotique et luxuriante, "Les fleurs mêlant leurs odeurs", un jeune autochtone assiste à la scène. Traces de colle au verso, légères taches et salissures à la gouache.

"Joueuse de luth"

1920 Gouache et aquarelle sur papier signée en bas à droite, (1920), 17.5 x 12.5 cm.

Léon-Georges-Jean-Baptiste CARRE, (Granville 1878- Alger 1942), peintre et illustrateur orientaliste, fut l'élève à Rennes de Mathurin Méheut puis de Bonnat et de Luc-Olivier Merson. Il exposa au salon des Artistes Français (1900), au salon des Indépendants, au salon d'Automne et fut pensionnaire de la villa Abdel-Tif (Alger). "L'amour des voyages l'entraîne vers le Sud ; le goût du réel, la soif d'humanité, l'inclinent vers l'étude des milieux et des races. Son exotisme n'a rien de la turquerie traditionnelle (...)" (in "L'Art et les Artistes" N°108, mars 1914). Ses eouvres sont exposées au Musée National des Beaux-Arts d'Alger, au Musée d'Orsay, au Musée du Luxembourg.Assise sur l'herbe fleurie une jeune musicienne orientale, richement vêtue, joue avec virtuosité du luth. Infimes salissures n'atteignant pas le dessin.

"Caravane de Bédouins dans la montagne".

1920 Gouache et aquarelle sur papier signée en bas à droite, (1920), 18 x 11.5 cm.

Léon-Georges-Jean-Baptiste CARRE, (Granville 1878- Alger 1942), peintre et illustrateur orientaliste, fut l'élève à Rennes de Mathurin Méheut puis de Bonnat et de Luc-Olivier Merson. Il exposa au salon des Artistes Français (1900), au salon des Indépendants, au salon d'Automne et fut pensionnaire de la villa Abdel-Tif (Alger). "L'amour des voyages l'entraîne vers le Sud ; le goût du réel, la soif d'humanité, l'inclinent vers l'étude des milieux et des races. Son exotisme n'a rien de la turquerie traditionnelle (...)" (in "L'Art et les Artistes" N°108, mars 1914). Ses oeuvres sont exposées au Musée National des Beaux-Arts d'Alger, au Musée d'Orsay, au Musée du Luxembourg. De la montagne descendent des bédouins accompagnés de leurs ânes. Légères salissures.

FELIX POTIN.

Agenda pour 1926. Maison d'alimentation la plus importante du monde!

1925 Paris,Tolmer, 1925, cartonnage noir illustré en couleurs, tranches jaunes.

"Dès ses débuts, la Maison Potin a compris la nécessité de fabriquer elle-même au lieu d'acheter les produits qu'elle vendait (...)" de même elle a compris l'intérêt de la publicité pour vanter les mérites de ses produits et accroître sa notoriété. Félix Potin fait appel au talent d'illustrateurs tel que Jarach et Chambry, pour faire connaître ses produits à travers cet agenda illustré qui propose chaque jour de l'année un menu accompagné d'une recette. In-fine publicités et un plan de Paris indiquant les points de vente Félix Potin. Agenda bien conservé, avec son marque-page en forme de plume illustré Art Déco, probablement par Polack.Infimes usures.

Les Cocus du vieil art moderne.

1956 1 in-12 Paris, Fasquelle éditeur, collection Libelles, 1956, in-12, broché, couverture imprimée en noir, abricot et rouge, titre en long sur le dos, 116 pages.

Édition originale de cet exemplaire réservé au Service de Presse. Salvador DALI dénonce, dans ce traité sur l'art moderne polémique, "la laideur dans l'art moderne", les critiques qui encensent cet art -sous prétexte de modernité- et favorisent les peintres "à faire du laid...". Il opppose un certain Art Classique à l'Art Moderne et remercie, non sans humour, Picasso : "Pablo merci ! Tes dernières peintures ignominieuses ont tué l'art moderne. Sans toi, avec le goût et la mesure qui sont les vertus mêmes de la prudence française, nous aurions eu de la peinture de plus en plus laide, pendant au moins cent ans..." Couverture légèrement jaunie, infimes usures. (Monod, 3365).

POIRET (Paul). RIP (Georges).

Plus ça change.

Paris LUCIEN VOGEL 1922 1 Illustrations de Zyg BRUNNER. Paris, Lucien VOGEL, (1922), in-8, broché, couverture illustrée, 183 pages.

Cette pièce de Georges RIP (1884-1941) auteur de revues, d'opérettes et caricaturiste, qui fut représentée pour la première fois au théâtre Michel en 1915, est une pièce d'anticipation : elle se situe en 2018, soit "cent ans après que l'Allemagne ait été vaincue" ! Pièce savoureuse, ou le voyage dans les temps passés et futurs se double d'une réflexion engagée sur le présent, à savoir la Première Guerre Mondiale. Les décors de la pièce ainsi que les costumes furent dessinés par Paul POIRET en 1918. Usures et légers manques au dos et à la quatrième de couverture, brochage fragile et restaurations.

MORNAND (Pierre).

Le Dernier amour de Madame de Marlborough.

Georges Servant Éditeur 1925 Avec vingt aquarelles de Jacqueline DUCHÉ. Paris, Georges Servant Éditeur, Aux Éditions de La Lampe d'Argile, 1925, petit in-8, couverture rempliée illustrée en couleurs, 90 pages.

Jacqueline DUCHÉ illustre avec fraîcheur cette fantaisie littéraire. Jacqueline DUCHE (1892-1973) illustratrice et auteur français, collabora à La Semaine de Suzette, Lisette, Mon Journal... Elle illustra de nombreux livres d'enfants -dont elle fut parfois l'auteur- et des manuels scolaires. Elle participa à la décoration du Pavillon "Femme, Enfant, Famille" de l'exposition de 1937. Elle décora la salle de jeux des enfants de la première classe du Normandie. En 1939 elle reçut le prix de la "Semaine Suzette". (www.gallica.bnf.fr)Tirage limité à 330 exemplaires. Un des 300 exemplaires sur papier d'Arches à la Forme (N°177). (Carteret V ; Monod, 8486). Petites usures et salissures à la couverture, brochage fragile.

APTEL (Claire), CLAUDE (Henri), COLEY (Catherine), DAUM (Noël), PEIFFER (Jacques), PELTRE (Christine), ROBAUX (Paul), ROUSSEL (Francis), VIGATO (Jean-Claude).

Nancy 1900. Rayonnement de l'Art Nouveau.

1 Gérard Klopp éditeur-imprimeur, 1989, in-4, cartonnage, toile noire éditeur, titre doré et illustration contrecollée.

Ouvrage collectif, imprimé sur papier bleu,riche de 280 illustrations en noir et en couleurs, sur l'École de Nancy et son rayonnement dans l'architecture (Jean-Claude Vigato), le mobilier (Catherine Coley), les arts dits "mineurs" reliure, tissus, broderie, métal...(Claire Aptel), la verrerie (Noël Daum), la céramique (Jacques Peiffer), le vitrail (Francis Roussel)et la peinture (Christine Peltre). Tirage limité à 720 exemplaires. Un des 690 exemplaires numérotés (N°647).

FABRE (Ferdinand).

"Xavière".

1890 Paris, Boussod, Valadon et Cie, 1890, grand in-4, en feuilles, sous chemise cartonnée à rabats, 184 pages.

Édition originale de ce roman ayant pour cadre les Cévennes et brossant un tableau de la paysannerie au milieu du XIXe siècle. Un village et une école sont la toile de fond d'une intrigue où s'entremêlent amours adolescentes, ferveur religieuse et générosité de coeur. Les gravures fines et lumineuses de Maurice BOUTET de MONVEL donnent une profondeur au récit. Un des 40 exemplaires sur papier du Japon (N°30), comprenant sur la page de faux-titre une aquarelle originale de BOUTET DE MONVEL, représentant un jeune garçon représenté de plain-pied, portant à son bras un panier en osier. Exemplaire renfermant trois suites des planches : 1° une suite imprimée en camaïeu sur satin crème2° une suite différente en camaïeu, sur papier Whatman3°une suite imprimée en bistre sur papier du JaponLes 35 planches de Maurice BOUTET de MONVEL par la précision du dessin enrichissent avec justesse ce récit. Partiellement non coupé. Usures, déchirures, salissures au cartonnage légèrement gratté, légères rousseurs sur la couvertures, et légères taches à l'intérieur. Étui de la suite des épreuves avec remarque en l'état.

MISTRAL (Frédéric).

En Provence.

1983 1 Lithographies originales de Yves BRAYER. Bièvres en Essonne, Pierre de Tartas, 1983, in-folio, en feuilles, sous couverture illustrée en couleurs, sous emboîtage toilé bleu, nom de l'artiste imprimé en bleu, double suites à plat sous portefeuille.

Frédéric Mistral chante son enfance en Provence qu'enchante par ses illustrations lumineuses Yves BRAYER. Le texte composé à la main en Érasme de Corps 20 par Gérard Tenissen a été imprimé sur les presses de Pierre-Jean Mathan à Boulogne-Sur-Seine ainsi que les lithographies originales in-texte tirées par Pascal Duriez. L'impression des 8 lithographies originales doubles-planches tirées sur soie a été réalisée dans les ateliers Arts-Litho. Le tirage délicat de l'empreinte a été confié aux Ateliers Desclais. Tirage limité à 560 exemplaires dont 142 sur Japon nacré et 370 sur grand vélin d’Arches. Un des dix exemplaires sur Japon nacré, manque le dessin ayant servi à l'élaboration d'une grande lithographie in-texte. Suite tirée sur Grand Vélin d'Arches des 8 doubles-planches en couleurs signées par l'artiste à laquelle est joint un tirage sur Japon Impérial de 14 dessins supplémentaires (incomplet). Exemplaire N°XIX justifié par l'artiste, l'éditeur et visé par Ministère d'Huissier de Justice. Yves BRAYER (1907-1990) suit à Paris les cours de l'académie de Montparnasse, puis de l'École des Beaux-Arts. Encore étudiant, il expose au Salon d'Automne et au Salon des Indépendants. En 1927 une bourse de voyage de l'État lui permet de partir en Espagne où la rencontre avec les maîtres du musée du Prado aura une influence décisive sur son œuvre future. Il décroche le Grand Prix de Rome en 1930. L'année 1945, où il découvre la Provence marque une nouvelle étape dans son œuvre. Il est bientôt fasciné par la nature pure et sauvage des Alpilles et de Camargue et introduit des verts, des jaunes pâles et quelques bleus à sa palette. Son goût pour le graphisme le conduit à l'illustration par la gravure sur cuivre et de la lithographie. Il illustre des livres à tirage limité de Blaise Cendrars, Henry de Montherlant, Jean Giono, Frédéric Mistral. Quelques légères usures, salissures aux étuis et à l'emboîtage, rares piqûres.

"Baleine à protéger".

1990 Aquarelle signée en bas à droite, (1990), 28 x 42 cm.

Le dessinateur de Bandes Dessinnées ARNO, pseudonyme d' Arnaud DOMBRE (Paris 1961- 1996), s'initie au dessin en inventant des BD avec ses 2 frères. A 18 ans il commence à publier ses dessins dans la revue "Métal Hurlant". Sa rencontre avec Alejandro Jodorowsky (réalisateur de La Montagne Sacrée, El Topo, Tusk, ...) avec qui il crée la série Alef-Thau, vaste saga féérique dont son 8ème album, que son décès empêcha d'achever, mettait en scène son héros immortel découvrant l'amour et ... la mort. Il participe aussi à la revue "Je Bouquine" et publie avec Casterman "Augustin, la croisée des chemins". Arno avait commencé à publier à 19 ans dans "Métal Hurlant". Après sa rencontre avec le cinéaste Alejandro Jodorowsky, réalisateur notamment de la Montagne sacrée, El Topo et Tusk, également écrivain et scénariste de BD, il entreprend une vaste saga féérique, les Aventures d'Alef-Thau. ARNO a également dessiné une série d'histoires sur l'enfance, sept tomes réunies dans l'album Kids et paru en 1985 aux Humanoïdes associés. En 1993, il avait publié chez Casterman "Augustin, la croisée des chemins".Cette maquette d'affiche pour "Europe Conservation", association pour la défense de la nature, dresse l'image merveilleuse de la plongée d'une baleine devant l'arrivée du bateau écologique.Très légères mouillures dans les marges.

"Audience royale"

Gouache et aquarelle, (1950), cadre d'origine, 25.5 x 24 cm.

Jacques DESPIERRE (Saint Etienne 1912-1995), fils du peintre Céria, reçoit une formation artistique à l'Atelier Colarossi. Sa rencontre avec Charles Dufresne marque pour lui un tournant et son orientation ndans l'Atelier de Lucien Simon aux Beaux-arts. Reconnu,il devient chef d'atelier d'art mural à l'Ecole des Arts Décoratifs. Emprunt d'art classique , il amorce un retour au sujet dans "un climat de liberté qui m'a toujours hanté", confie t'il.Plusieurs de ses oeuvres sont conservées au Centre Pompidou, au Musée d’art moderne à Paris, au Musée de Grenoble, d’Enghein les Bains, etc Prédisposé à l’étude de l’art par son père, le peintre Céria, homme cultivé, artiste aussi doué pour la peinture que pour la musique, qui encourage ses prédispositions précoces, il est très jeune confronté aux chefs-d’œuvre du musée du Louvre : Chardin, Corot et Delacroix qui restera un modèle. Inscrit en 1927-1928 à l’Académie Colarossi, dont l’enseignement libre va à l’encontre de l’art officiel, il a pour disciple Charles Dufresne. Il reconnaît devoir sa vocation à cette rencontre et être entré sur ses conseils à l’école des Beaux-arts dans l’atelier de Lucien Simon en 1929. Il y fait la connaissance de Rohner. L’amitié, celle de Gruber, Tailleux, Tal Coat, Brayer, Lasne et surtout celle de Rohner, de Humblot et de Gromaire avec lequel il entretint une correspondance féconde et auquel il succèdera en 1962 au poste de chef d’atelier d’art mural à l’Ecole des Arts Décoratifs, joue un rôle insigne pour cette génération. Acquise aux grands principes de l’art classique, au retour du sujet, elle vit dans « un climat de liberté qui m’a toujours hanté » a confié Despierre. Dans les galeries, il découvre Cézanne, et toujours dans la continuité d’un art construit Picasso, Braque, Derain, mais aussi Bonnard. Jacques Villon qu’il rencontre dans son atelier le marque tout particulièrement. Héritier du cubisme, le maître de la Section d’Or lui en révèle « la divine harmonie » dans une géométrie sensible des formes sans réfréner l’émotion.

Le vrai et le faux chic.

Paris Imprimerie du Succes 1914 1 in-folio Paris, Imprimerie Succès, 1914, premier fascicule in-folio, broché, couverture illustrée d'une paire de ciseaux dorés et gaufrés, titre en noir, 32 pages.

Pamphlet dans lequel SEM croque la mode féminine d'avant-guerre et dans lequel il dénonce "le côté ridicule" du faux chic (initié par des couturiers novateurs qui "communiquent leur fantaisie débridée"). En l'opposant au vrai chic fait de "simplicité harmonieuse et discrète" (...) "inspiré par la plus pure tradition française", en citant les couturiers qui oeuvrent en ce sens (Mme Paquin, Mme Chéruit, M. Doeuillet, MM. Worth), les modistes (Georgette ou Demay), en mettant en avant leurs modèles grâce à un trait précis et élégant. Nombreuses illustrations en noir et en couleurs, les pages centrales sont illustrées à pleines pages et en couleurs. Au début et in-fine feuillets publicitaires volants sur papier fort ornés d'illustrations ou photographies contrecollées (manque souvent). Bel album malgré des usures et déchirures, de fines piqûres et infimes déchirures aux coins des pages publicitaires, 1 feuille se détache. (Bénézit, 518 ; Dico-Solo 718).

FRANCE (Anatole).

Madame de Luzy.

Paris, Tolmer 1921, 1 in-4 Paris, Tolmer, 1921, in-4, broché remplié, sous chemise demi-toilé, 26 pp. non paginé.

Romanesque "manuscrit du 15 septembre 1792", inspiré de la rencontre du narrateur et de Madame de Luzy, dédié à Marcel Proust. EDY-LEGRAND (Edouard-Léon-Louis Warchawsky 1892 Bonnieux-1970) Tirage limité à 1.000 exemplaires numérotés. Un des 850 exemplaire sur Hollande Van Gelder Zonen (N°274). Petites usures, salissures et piqures sur la couverture, piqures et salissures internes.

COUBERTIN (Baron Pierre de), BORDAT (Gaston).

Revue pour les Français. Politique et Littéraire.

1907 Paris, imprimerie Lannier, Novembre 1907, Février 1908, in-8, 2 numéros en 1 volume, demi-maroquin vert à Bradel, titre doré sur le dos, couvertures conservées, (reliure de Carayon).

Bel exemplaire truffé de 4 lettres manuscrites de Gaston Bordat (fondateur de la revue avec le Baron Pierre de Coubertin), datées entre le 7 novembre 1907 et le 25 février 1908. Elles parlent de la revue et de ses changements, de la santé de Pierre de Coubertin ; A cela s'ajoute deux lettres signées par Miller et Piquet évoquant le roman de Wildenbruch, Onzième numéro de cette revue qui s'appela tout d'abord "Revue du Pays de Caux" avant de devenir "Revue pour les Français" avec un caractère national et non plus provincial. Elle ne changeât "ni d'allure, ni d'orientation" ; "Voir loin, parler franc, agir ferme" telle était la devise de Pierre de Coubertin (1863-1937) directeur de la publication. Revue mensuelle qui publia des articles et informations sur la littérature et la politique, sur "Ce qui se passe dans le monde" afin de "Faire connaître aux Français ce qui se passe autour d'eux" (in lettre manuscrite signée Gaston Bordat). Le N°2 Février 1908 (3e année) est incomplet mais est agrémenté de lettres manuscrites. Dos insolé, bords et coins frottés, couvertures légèrement insolées.

RICHEPIN (Jean).

La Chanson des Gueux. Suivie des Dernières Chansons de mon Premier Livre.

Paris Editions d'Art Pelletan 1910 1 in-4 demi-chagrin havane doré à coins, dos estampillé et mosaiqué. Editions intégrales décorées de 252 compositions originales de STEINLEN pour l'un et de vingt-quatre compositions pour l'autre. Paris, Editions d'Art Pelletan, imprimés sur les presses à bras de Lahure, 1910, 2 ouvrages réunis en un fort volume in-4, maroquin vert foncé, plat supérieur orné d'un dessin aux 3 couleurs au motif de l'illustration "Premier retour" page 86 figurant 3 jeunes gueux "fauves, hagards" encadré d'un filet or, dos titré à 4 nerfs, filet doré sur les coupes, gardes de maroquin vert encadrées d'un double filet, bordures de maroquin vert olive serties d'un filet doré, mosaïquée, contre-gardes de soie moirées vert olive, tranches dorées, couvertures et dos conservés, sous chemise de demi-maroquin à bandes et étui bordé de maroquin vert, (Semet et Plumelle Relieur).

La Chanson des Gueux, très bel ouvrage ouvrage de Jean RICHEPIN, superbement illustré par Théophile Alexandre STEINLEN (1859-1923) est divisé en plusieurs parties : 1°/ Gueux des Champs ; 2°/ Gueux de Paris ; 3°/ Nous autres Gueux ; Épilogue : La Fin des Gueux. In-fine un glossaire argotique composé par Jean RICHEPIN. Cette édition a été établie par Édouard Pelletan avec le concours de Steinlen pour les compositions et de Ducourtioux pour la gravure. Tirage limité à 340 exemplaires numérotés. Un des 267 exemplaires sur vélin à la cuve des papeteries du Marais. "Très belle publication fort cotée, en grande faveur chez les bibliophiles. L'éditeur a abandonné la lithographie, adoptant le procédé direct repris au burin, qui traduit admirablement le talent de l'artiste" (Carteret, IV, 341 ; Monod, II, 9706 ; Crauzat, 643). Dernières Chansons de mon Premier Livre. Édition originale illustrée de 24 compositions de STEINLEN. Tirage en noir et rouge limité à 285 exemplaires numérotés. Un des 225 exemplaires sur vélin à la cuve des papeteries du Marais. "Belle publication recherchée, qui, en réalité, est le complément de La Chanson des Gueux ; toutefois l'éditeur, tout en respectant le même format et le même genre d'illustration, a légèrement modifié les tirages. Il est donc souvent possible de joindre cette plaquette à l'édition des Chansons", (Carteret, IV, 341 ; Monod, II, 9711). Les caractères ont été dessinés par Grasset. Exemplaires justifiés par l'éditeur. "Vous trouverez STEINLEN à l'entrée du chantier, à la porte de l'atelier, à la sortie de l'usine ; il est partout où le peuple se réunit, aux jours de fête, 10838d'émeute ou de grève. D'autres se sont piqués d'isoler l'individu pour le mieux définir et STEINLEN y excelle (...) ; personne ne possède au même degré que STEINLEN le don et le pouvoir de faire courir sur une assemblée le frisson d'une angoisse commune" (Roger Marx in L'Oeuvre gravé et lithographié de Steinlen). Infimes piqures et très légères usures aux bordures de l'étui.

LECONTE (Pierre)

Sept bois de marine.

Cherbourg A l'enseigne de l'Ascalabe 1924 1 Portfolio de sept bois dont deux en couleurs au pochoir.

Dans cet album Pierre Leconte nous offre un petit panorama sur la marine en 1924 (canons, bâtiments de geurre, permissionaires) tout en rappelant la généalogie de la marine par deux planches où reviennent des thèmes historiques ou folkloriques comme ce "Colloque dernier du dyable et du marinier franc, joliment rehaussé au pochoir". Tirage limité mais non-numéroté sur Vélin du jardin, deuxième papier après 50 sur Madagascar. Pièce de titre illustrée, petits accrocs à la couverture.

GRANDS MAGASINS DU LOUVRE.

Agenda 1923.

TOLMER 1924 1 Paris, Tolmer, 1924, in-8, cartonnage vert illustré d'une femme sur un banc près d'un point d'eau dans des couleurs or, 216 pp.

Nombreuses illustrations en couleurs de Maggie SALCEDO, GRAND'AIGLE, Maurice BERTY, TERNAT, .. illustrant des nouvelles ou reportages. Ouvrage orné de vignettes d'Edy LEGRAND et d'une couverture de A. PECOUD. Usures aux mors, au dos et aux tranches.

"Mannequin".

1912 Encre de Chine signée en bas à droite, (1912), 18 x 10 cm., encadrée.

Romain de TIRTOFF, (Saint-Pétersbourg 1892-1990 Paris) dit ERTE (ses deux initiales R. et T.) arriva à Paris en 1912 et se consacra, dès lors et ce pendant plus de 75 ans, à l'illustration de costumes pour la mode et le spectacle, à la création de bijoux et d'accessoires, à la conception de meubles et de décors. "Erté, inventeur de la femme moderne (...). La femme d'Erté transfère dans son costume ses sentiments et sa morale : sa pudeur dans ses voiles, sa sensualité dans ses perles, son sexe dans ses plumes (...)". (Roland Barthes "Erté", Franco Maria Ricci, 1973). William Randolph Hearst, cherche à concurrencer Vogue en insufflant à son magazine Harper's Bazar une marque de fabrique. C'est grâce à sa longue collaboration avec ERTÉ, un ancien assistant de Paul Poiret, que le style si caractéristique d'Harper's Bazar est trouvé. Ce dessin représente un mannequin, étude vraisemblablement pour Paul Poiret. Infimes salissures.

REIBER (Émile).

Les propos de table de la vieille Alsace.

1886 1 Illustrés tout au long de dessins originaux des anciens Maîtres alsaciens, souvent signés "I.K.". Paris, Engelmann, 1886, broché, in-4, couverture rempliée illustrée, 231 pages.

Titre imprimé en rouge, noir, violet et encadré de doubles lignes rouges se croisant ; Mise en page récurrente à l'ouvrage faisant référence aux ouvrages réglés du XVIe siècle. Oeuvre de réconfort ajustée à l'heure présente, traduite, annotée et enrichie de nombreuses compositions nouvelles en rouge, noir et brun (in et hors-texte) par Émile Reiber, Alsacien, Maître ès Arts en la bonne ville de Paris. Ouvrage complet renseignant aussi bien sur les traditions gastronomiques alsaciennes que sur des sujets à caractère ethnographique, sur l'Activité sociale en Alsace au commencement du XVIe siècle et au Développement des Arts : étude des origines alsaciennes, du dialecte alsacien et de son accent, la littérature avec la diffusion des idées par l'imprimerie à la fin du XVe siècle et l'imagerie populaire, les arts avec l'influence de l'École bourguignonne-flamande, les Écoles de Colmar et Strasbourg, les traditions avec les propos de table et le costume, le commerce dans la vallée du Rhin et la route commerciale entre l'Italie et les Pays-Bas... Tirage limité à 700 exemplaires numérotés. Un des 600 exemplaires sur beau papier des Vosges à la forme (N°253). Petites usures, salissures et restaurations à la couverture, salissures et pâles rousseurs internes. (Bitting, 392)

DROIT-LECOUSTURIER.

Arrest de la cour du Parlement, qui condamne Catherine Benoist à être, par l'Exécuteur de la Haute-Juftice, attachée au Carcan...

1781 Paris, Simon Imprimeur du Parlement, 1781, in-4, en feuilles, 3 pages.

Extrait des Registres du Parlement du 18 mai 1781 mentionnant l'arrestation de Catherine Benoist, condamnée au carcan à l'extrémité du Fauxbourg Saint-Denis, à être fouettée "nue de verges par ledit Exécuteur et flétrie d'un fer chaud en forme de la lettre V sur l'épaule droite" et ensuite à être enfermée en la Maison de force de l'Hôpital général de la Salpêtrière pendant trois ans... pour avoir volé un chou ! Petites usures, pales rousseurs, mouillures et trou de vers. Intéressant arrêt qui renseigne sur la dureté des condamnations sous l'ancien régime et nous rappelle l'histoire de Jean Valjean, dans "Les Misérables" de Victor Hugo, qui fut condamné au bagne pour avoir volé un pain...

MANUFRANCE - MANUFACTURE FRANCAISE D'ARMES & CYCLES.

Tarif-Album

1914 Paris, Chromotypie Pigelet, (1914), in-4, broché, couverture illustrée en noir & blanc, couvertures illustrées en couleurs, avec étui d'envoi cartonné à rabat imprimé en noir.

Créée en 1885, Manufrance (nom commercial donné à la Manufacture Française d'Armes et Cycles), est un fabriquant d'armes (Robust, Falcor, Idéal, Simplex) et de bicyclettes (sous la marque Hirondelle). Elle distribue les autres marchandises en "première main et sans intermédiaire" afin de proposer le meilleur prix. Citons parmi cette véritable encyclopédie "pratique et raisonnée de tout ce qui se rattache à la chasse, à la vélocipédie, à la pêche, aux sports, à l'élevage, à l'agriculture, à la vie en plein air, à l'hygiène, à la maison et au ménage" : les machines à coudre (Omnia), les machines à écrire (Typo), des articles de pêche, de voyage, d'outillages, d'équipement... Cette société stéphanoise, fut la première en France à faire de la vente par correspondance. De nombreuses Maisons de vente la représentant sont présentes en France dont la Maison-mère à Saint-Étienne, mais aussi à Paris et en province. Des Agences dans les colonies et à l'étranger sont tenues par des intermédiaires qui sont des agents et non des employés. Ce catalogue de 1.200 pages, imprimé sur du papier blanc, rose ou bleu, présentant, environ, 70.000 articles, est riche de 50.000 illustrations en noir dans le texte de Poyet, Lajarrige... Les couvertures en couleurs sont imprimées en chromotypie et servent de séparation aux différentes sections. Les couvertures de Georges Koïster, Louis de Lajarrige, Harry Eliott, Mahler, Henri Mirande illustrent des scènes telles que "Départ pour la chasse au renard", "Au bon vieux temps", "Ménage moderne", "La pêche en Écosse", "Course de levriers", "Les Joies de la route"... In-fine Table Générale des Matières aidant à trouver rapidement l'article recherché. Usures d'usage à la couverture, manque de papier à la page de présentation des membres de la direction, légère déchirure en page 2, pales rousseurs éparses et sur les tranches. Complet de son rarissime étui d'envoi d'origine, de cinq bulletins de commande sur papier rose, de la page d'étiquettes adresses et un bulletin d'abonnement au "Chasseur Français".

TAPIE (Michel).

Dali.

Les Éditions du Chêne 1957 1 in-folio Paris, Les Éditions du Chêne, 1957, in-folio, couverture rempliée illustrée en couleurs du "Spêctre de Vermeer pouvant être utilisé comme table" .

Introduction de Michel Tapié. 57 illustrations en couleurs et contre collées, dont certaines sont reproduites pour la première fois, ce qui rend l'ouvrage fort intéressant et recherché. Bel envoi de Dali au stylo. Légères usures à la couverture et petites déchirures.

SAINT-LAURENT (Yves).

Kouros.

1981 France, Maquette et Édition Mafia, (1981), couverture bleue rempliée, illustrée d'un fronton de temple grec stylisé, étui d'origine cartonné.

Bel éloge de la fraîcheur de la jeunesse et de la virilité du corps masculin à travers ce catalogue, traité comme un livre d'art. Les poèmes d'Yves Saint-Laurent mêlent la mythologie à l'architecture, et l'art avec l'apologie des Kouroï qui symbolisent la masculinité... La terre, le ciel et la mer se mêlent pour ne former plus qu'un... "Ta statue n'était pas pareille aux autres. Elle m'avait parlé. Alors, j'ai entendu moi aussi ta voix.La voix du KOUROS.Et cette voix me disait :Les dieux vivants ont leur parfum."Tirage limité à 1.500 exemplaires. Un des 999 exemplaires numérotés (N°350). Infimes usures et salissures à l'étui.

MOUTET (Marius).

Voici l'Afrique Noire.

20 compositions en couleurs de Pierre CASTAGNEZ gravées à l'eau-forte par G. Barlangue. Préface de Marius Moutet. Paris, eaux-fortes tirées par MM. Leblanc et Trautman, 1938, chemise rempliée havane illustrée en couleurs. 20 planches.

"Pierre CASTAGNEZ peintre colonial et dessinateur de talent, se signale à notre attention par une série de compositions en couleurs gravées à l'eau-forte par le réputé maître graveur Gabriel Barlangue. Types et scènes sont bien vus, saisis sur le vif par un crayon précis qui traduit les résultats d'une exacte observation. (...). Elles seront pour beaucoup une invitation au voyage (...)" in la Préface de Marius Moutet. Tirage limité à 230 exemplaires numérotés. Un des 30 exemplaires hors commerce numérotés en chiffres romains (N°XXIV). Légères usures, plis et déchirures à la chemise, quelques piqures éparses.

VOLTAIRE (François-Marie Arouet dit).

Candide ou l'optimisme.

Gibert Jeune 1933 1 in-4 Paris, Gibert Jeune, Librairie d'Amateurs, 1933, in-4, broché, couverture rempliée illustrée en couleurs, 163 pages.

Cette charmante édition est illustrée de seize compositions hors-texte en couleurs, de 23 culs-de-lampe et de dessin en noir de Brunelleschi. Tirage limité à 2.500 exemplaires (N°1.164). Petites usures et salissures à la couverture, pages légèrement jaunies, brochage fragile.

COTY (René).

Le Président de la République et de l'Union Française.

Paris GEORGES LANG 1960 1 Paris, Georges Lang imp., (1960), in-4, maroquin rouge janséniste, titre doré en long sur le dos, filet doré sur les coupes, filet à froid encadrant les gardes, tranches dorées, nombreuses photos en noir hors-texte, sous étui en plein maroquin rouge, titre central doré sur l'étui "Le Président de la République et de l'Union Française", 56 pp. (Engel).

Cet exemplaire, spécialement imprimé pour René COTY et réalisé par les soins du Service d'information de la présidence de la République Française, retrace le parcours du dernier président de la IVème République. Usures, griffures et infime manque sur l'étui.

FOE (Daniel de).

Les Aventures de Robinson Crusoé.

Paris LEFEVRE 1480 1 in-8 Nouvelle traduction. Paris, Théodore Lefèvre, (1880), in-8, percaline havane, dos à nerfs orné, tranches dorées, (Ch. Magnier), 316 pp.

Ce grand classique de la littérature est présenté dans une reliure typique de la fin du XIXème siècle.

"Cabaret".

1920 1 Huile sur carton, encadrée, signée en bas à droite avec envoi "A l'ami Albert", (1920), 34.3 x 28.5 cm.

Sur ses cheveux courts une jeune femme porte un haut-de-forme. Petits accidents au cadre.

"Les Mains sur les hanches".

1 Encre et crayon bleu, dessin original, cachet de l'artiste en bas à droite, 18.5 x 16.5cm.

Une femme en costume XVIIe, une perruque poudrée sur la tête, se tient les mains sur les hanches dans un enchevêtrement de lignes. Dessin collé sur deux extrémités au verso.

"Les Oiseaux - Démon bleu dansant". Gouache originale avec rehauts d'aquarelle sur papier à grains, 35.5 x 25.5 cm.

1965 1

Gouache de François GANEAU pour le ballet inspiré de la pièce d'Aristophane, "Les Oiseaux", représenté à Genève en 1965, et légendé "quatre démons bleus dansant". Le démon en question a très belle allure ! Les bras levés, ses manches noires et bleues s'inspirent des ailes de chauve-souris sa coiffure est un masque noir savament ouvragé en pointes, semblable à une crête. Pet. us. en bordure.

"Moby Dick - Matelot de Nantucket".

1 Gouache et aquarelle sur papier beige à grains, signée en bas à droite, 32 x 22 cm.

Cette figure est rendue de manière particulièrement pittoresque par MONCORBIER : le trait large et appuyé, synthétique, épouse la carrure du marin. Larges épaules, vareuse à rayures, longue veste marron en toile, bonnet tire-bouchonné, épaisses chaussures de cuir, et à la main, large cordage. Infimes taches et salissures.

"L'Amour".

1 Aquarelle originale sur papier, rehauts d'argent, signée en bas à droite, 29.5 x 21 cm, cadre argenté.

Ce Cupidon féminin est vêtu d'une robe verte à l'antique, laissant voir ses jambes ses bas croisés sont retenus par deux coeurs en argent. Des bracelets ornent ses bras, des coeurs argentés ses oreilles. Elle tient à la main arc et flèches, deux petites ailes ornent son dos. Alexandre ZINOVIEW (1889-1977), d'origine russe, arrive à Paris en 1908 et s'installe à Montparnasse où il rencontre PICASSO. Il expose simultanément à Paris, Moscou et Saint Pétersbourg à partir de 1909. Engagé dans la Légion étrangère pendant la guerre de 14-18, c'est à son retour, il réalise des illustrations et des dessins de mode pour des journaux féminins, des décors et des costumes de spectacle. Indications manuscrites.

"Superman".

1975 1 Acrylique en couleurs signée en bas à droite, (1975), 27 x 32 cm.

Dans un ciel d'orage, Superman chevauche l'Empire State Building armé d'une poêle à frire, tendue vers un ennemi imaginaire. Cette oeuvre a été réalisée en 1975 pour les "Contes de la mère l'Oie". Jean-Michel Nicollet est né à Lyon en 1944, et fait ses études aux Beaux-Arts de Lyon et de Paris. Il travaille pour l'éditeur américain Harlin Quist et surtout pour Métal Hurlant. Aujourd'hui, il partage son temps entre l'illustration et la peinture et s'est forgé au fil des ans une solide réputation dans le milieu du graphisme, notamment en travaillant pour de grands magazines.

"Fournitures générales pour moulins".

1 Affichette publicitaire en couleurs exécutée au pochoir à la main, signée dans la planche en bas à droite, 38.6 x 27.8 cm.

Affichette pour A. Buisine, fabricant de fournitures pour moulins. Au centre de la planche, sur fond bleu, trois jeunes randonneuses discutent en montrant avec enthousiasme un groupe de moulins en bois rouge. Infimes salissures et plis.

DANSE.

"Trois études de costumes".

1965 1 Trois aquarelles en couleurs, annotées et mentionnées Laura Estève à la mine de plomb en marge, (1965), 45 x 33 cm.

Ces trois dessins sont légendés et annotés de la main de l'artiste. Le premier représente une danseuse en équilibre sur un pied, habillée comme une soubrette : bonnet blanc à festons et rubans, bustier ajusté rouge, tablier blanc et robe à carreaux rouges. Le second représente un petit mousse habillé de bleu, blanc et vert. Le troisième représente le même personnage en plus grand, avec un gilet saumon brodé de vert.

"La Vocation révélée".

1915 1 Aquarelle et encre, signée en bas à droite, (1915), 24.5 x 19 cm.

Dessin ainsi légendé : "La Vocation révélée". Le grand-père dit en regardant son petit-fils "Merci, vieux bon Dieu. Nous en ferons un capitaine de sous-marin puisqu'il coule sans avertissement." Petites rousseurs et larges taches au verso.

DUNLOP.

Le Jubilé Dunlop 1888-1938.

Paris 1938 1 Paris-Levallois-Perret, 1938, in-4, broché, couverture en papier gauffré, n. ch.

Tout sur DUNLOP, à l'occasion du jubilé 1888-1938. En 1888, Dunlop fonde l'industrie du pneumatique en 1938, Dunlop invente un type de pneu pour chaque usage, "depuis la roue de brouette jusqu'au bolide". Textes de Tristan BERNARD. Mention manuscrite "fond Lesaché" joint carte de Jean Pétavy, conseiller honoraire du commerce extérieur de la France. Légères salissures à la couverture, piqures, plis et insolations.

LEFEVRE-UTILE - P.L.V.

"Le Petit Ecolier".

Paris 1897 1 Chromolithographie, en couleurs, sur carton, signée et datée dans la planche en bas à droite, (1920), 46 x 31 cm.

La plus célèbre publicité pour le petit beurre Lu. Un écolier en blouse bleue et coiffé d'un béret porte une médaille sur sa poitrine. Il croque un petit beurre LU. Louis Lefèvre-Utile, successeur de Jean-Romain Lefèvre, inventeur de la marque LU, a le premier l'idée de s'allier à de grands dessinateurs pour promouvoir les produits de sa marque. C'est ainsi que Firmin BOUISSET invente la célèbre effigie du "petit écolier" (Patrick Thibault, La Belle Histoire de LU, 1998, 109 pp., p. 28). Plis aux coins et léger manque de papier.

"Flirt mondain ou La Vie Parisienne".

Dessin au fusain et aux crayons de couleurs, signé en bas à droite, (1900), 38,5 x 28 cm.

Juan CARDONA (Tortosa, 1875-1958), artiste espagnol ayant exposé aux Beaux-Arts de Madrid, membre de l'Ecole de Barcelone avec Picasso, il s'installe à Paris jusqu'en 1914 et s'illustre en tant que dessinateur de presse collaborant aux revues Le Rire, Le Frou-Frou, La Caricature, L'Assiette au Beurre, Fantasio, L'Humoriste, Jugend, La Vie Parisienne... Ses portraits comme ses paysages montrent l'attrait de l'illustrateur pour la ligne expéditive preste et sensible, pour le signe sténographique qui définit (Gérald Schurr, 1979; Dico Solo, 2004). Un galant, en smoking et portant le monocle, une coupe de champagne à la main, conte fleurette à une jeune élégante couchée dans un fauteuil, les pieds sur la table, légèrement provocante en découvrant le bas de ses jambes, une cigarette au bout des doigts. Petites griffures et taches.

"Hommage à l'Industrie".

2000 Aquarelle, (2000), 26.5 x 20 cm., encadrée.

Pierre LE TAN, artiste contemporain, croque sous un magnifique ciel bleu, la gare ferroviaire de Tours. Au sommet de l'édifice flotte le drapeau français. Elle fut construite à la fin du XIXè sous la direction de Victor Laloux en mêlant de fins traits hachurés et l'aquarelle. Cette aquarelle est la maquette originale pour un hommage à l'industrie où un jeune homme montre le chemin de l'usine. Cet artiste fin et discret, est l'illustrateur fétiche de MONDIANO. Ses créations pour le Salon du Dessin, les publicités pour Gucci, les Galeries Lafayette, sont immédiatement reconnaissables avec leurs fines hachures, leurs ombres passées au lavis et les délicates touches d'aquarelles. Pierre Le-Tan, fils du peintre Le-Pho, dessine depuis l'enfance. Sa carrière a débuté avec des couvertures pour The New Yorker. Il a ensuite réalisé des dessins pour Vogue, The New York Times, Fortune, etc. Il a aussi publié de nombreux livres, conçu des décors et travaillé pour la publicité. Ses oeuvres sont exposées dans le monde entier. Le Musée National d'Art Moderne de Madrid lui a consacré une rétrospective en 2004.

LA VIE PARISIENNE.

"L'Amour rattrapé".

1913 1 Gouache et mine de plomb signée en bas à gauche, (1930), 30,5 x 23.5 cm. Sous verre.

Armand VALLEE réalise ce dessin plein de vie pour la revue "La Vie parisienne". Fines taches sur le dessin. Mention à la mine de plomb, en marge du dessin, indiquant que le titre doit être jaune.

Maurice Chevalier.

1935 Gouache signée du cachet en bas à droite, (1935), 33 x 21 cm, encadré.

Charles KIFFER (1902-1992) croque d'un trait vif son ami Maurice Chevalier, vêtu de son célèbre costume de scène -un smoking-, une canne à la main et coiffé d'un canotier. Ctte gouache est une maquette pour le magazine Esquire. Dessin reproduit dans l'album de François Vals "Maurice Chevalier" (éd. Carpentier, 2002, p.184). Une lithographie a été tirée à 250 exemplaires, d'après cet original.

Maurice Chevalier-En exclusivité sur disques La Voix de son Maître.

1935 Gouache, crayon noir et crayons de couleurs, signé du cachet en bas à gauche, (1935), 33 x 21 cm, encadré.

Charles KIFFER (1902-1992) croque avec gaité son ami Maurice Chevalier. Le canotier de Maurice Chevalier cache le haut de son visage et laisse apparaître sa gouaille rieuse. Ce portrait est une maquette pour la célèbre affiche de Charles KIFFER pour la Voix de Son Maître. Une lithographie a été tirée d'après cet original.

"Rouleaux à Dieppe".

1890 Huile sur papier marouflé sur toile marouflée sur carton signée du monogramme en bas à droite, (1880), 33.5 x 38 cm, cadre en bois sculpté dit "Bouche" (1950).

Jacques-Émile BLANCHE (Paris 1861-Offranville 1942) peintre, homme de lettres et critique d'art, il entretint aussi une nombreuse correspondance avec ses amis artistes et mondains (français et anglais) du début du XXème siècle qu'il "croqua". Il fut l'élève de Gervex et Humbert. Il fut l'ami de Proust, Barrès, Cocteau... Familier de Manet, Fantin-Latour, Degas Puvis de Chazvannes qui sera son témoin de mariage... . Il exposa au Salon des Artistes Français (1882), au Salon du Champ de Mars (1893), à Berlin (1902), à la Biennale de Venise (1912). Chevalier de la Légion d'honneur en 1897, il reçut la médaille d'or à l'Exposition Universelle de Paris (1900). Ses oeuvres sont présentes dans de nombreux musées de France dont le Musée d'Art Moderne de Paris, Dieppe, Dijon, Lyon, Musée des Beaux-Arts de Rouen qui conserve plus de 120 oeuvres. Mais aussi à Bruxelles (en Belgique). Son attachement à la ville de Dieppe, et ses alentours, remonte à sa tendre enfance où il y passa ses vacances. Sa famille venait à Dieppe depuis plus de deux générations et ses parents y firent bâtir une maison, au Bas-Fort-Blanc, dans laquelle Jacques-Émile BLANCHE avait un atelier face à la mer. Puis après son mariage, en 1895 avec Rose Lemoinne fille du directeur de la revue Les Débats il s'installa au manoir de Tot à Offranville. En fin observateur, Jacques-Émile BLANCHE, restitue avec fidélité le mouvement des vagues qui déferlent sur la plage. Il joue habilement avec l'ombre et la lumière d'un ciel obscurcit. "Cette oeuvre sera incluse dans le catalogue raisonné actuellement en préparation sous le n°1300". Nous remettrons avec l'oeuvre le certificat de Jane Roberts. (in "Jacques-Émile Blanche" Jane Roberts, Gourcuff-Gradenigo, Bénézit).

"Crépage de chignon ! "

1851 Dessin à l'encre de Chine, signé en bas à gauche, 1910, 22.5 x 22.5 cm., légende sous le dessin

Charles-Emile Egly dit CARLEGLE (1877-1937) est un dessinateur, humoriste, illustrateur, lithographe et graveur sur bois. Il commence par apprendre la gravure aux Arts Industriels de Genève (Suisse). Il se rend ensuite à Paris et commmence à se faire connaître dans le milieu de la presse en collaborant à de nombreux journaux et revues, dans lesquels sont publiés ses dessins d’humour, d’actualité ou non : l’Assiette au Beurre, le Rire, la Vie Parisienne, le Sourire… . Carlègle acquière rapidement une bonne réputation, et se trouve classé parmi les « humoristes ». Après la guerre de 14-18, il travaille pur des Editions de Luxe et devient maître-illustrateur. Il va illustrer les oeuvres complètes de grands auteurs tels que Anatole France, Montorgueil, Pierre Louÿs, Maupassant, Pierre de Ronsard et bien d'autres. Sociétaire des humoristes, il participe au Salon d'Automne en 1919. Carlègle est un artiste reconnu, par ses pairs et par les bibliophiles.Des hommes, dans un restaurant, sont attablés quand l'un d'entre eux interpelle "la patronne" pour lui signifier que c'est l"a seconde fois qu'il trouve un cheveu dans les lentilles !" Annotation au verso au crayon bleu "26 Oblt"

"Loup"

1850 Dessin à l'encre de Chine et lavis sur papier brun, signé du monogramme en bas à droite, (1850), 10.5 x 9.5 cm, cadre d'origine doré frise perlée.

Edme Saint-Marcel met en scène un jeune loup couché se reposant. Une belle rétrospective de cet artiste animalier, Edme Saint-Marcel ( Paris1818 -1890 Fontainebleau), élève de Delacroix, eut lieu au Musée de Nemours en 2015 « Charles Edme Saint-Marcel (1819-1890), un élève oublié de Delacroix » sous la direction Arnaud VALDENAIRE, directeur du Château-Musée de Nemours et Commissaire de l’exposition. Brunissures et griffures au cadre.

"Danseuse africaine"

Bronze à patine brune, Circa 1960-1970, H. 13,5 x L.3,8 x p.2,5 cm, signé au dos de la terrasse: R. Cameron, marqué sous la terrasse: E.

Artiste rattaché à l’école anglaise, Ronald Cameron est né en Ecosse, il développe dès son plus jeune âge un goût artistique. De 1947 à 1953, il fait ses études au Camberwell art college et étudie la sculpture avec Dr Karel Vogel (1897-1961) et obtient un diplôme de Design. Il a vécu et travaillé à Londres. Admiratif de Diego Vélasquez (1599-1660) dont il va admirer la Vénus au miroir à la National Gallery de Londres, il développe un goût certain pour le nu. Cameron gardera tout au long de sa carrière artistique un goût pour le genre classique. Ce joli bronze, à la fine ciselure, à la patine brune, aux reflets légèrement cuivrés est exécuté avec beaucoup de finesse. Les reflets de lumière coulent sur cette jeune africaine dansant les bras levés au-dessus de sa tête. Sa taille est ceinte d’une ceinture dorée, autour de ses bras des bracelets, des anneaux à ses oreilles.

ALBUMS DU PERE CASTOR (LES).

Coiffes de France.

FLAMMARION 1947 1 Compositions de Pierre BELVES. Flammarion, 1947, br., in-4 carré, couv. au fond bleu ill. en coul. d'une femme portant une coiffe.

Sept coiffes des provinces françaises à découper et à monter selon les indications sont la création de Pierre BELVES... La première coiffe a été découpée, jaunissures sur la couverture.

EWING (Juliana).

Perronet.

DESCLEE DE BROUWER 1949 1 Illustrations en couleurs de Josette BOLAND. Traduit de l'anglais par Alice RICHARD. Belgique, Desclée de Brouwer, 1949, in-8, cartonnage éditeur illustré en couleurs, 34 pp.

Un monde de l'enfance idylique.

CERNAY (Georges).

Onze lettres du citoyen Le Blant.

Reims MATOT 1919 1 Illustrations en couleurs de P. NAREY. Reims, Matot éd., 1919, in-8, demi-mar. à coins, filets dorés, couvertures conservées, 30 pp.

Exemplaire enrichi d'une aquarelle originale signée et dédicacée.

MAEGHT (Marguerite et Aimée), MALRAUX (André).

La fondation Marguerite et Aimée Maeght.

1964 1 Saint-Paul. Maeght éditeur, 1964, in-folio, toilé, illustration en photoimpression en couleur représentant la fondation, 97 pp.

La fondation abrite les oeuvres de quelques artistes parmi les plus novateurs, comme F. LEGER, Alberto GIACOMETTI. Usures à la couverture.

BURNAND (Robert).

Reims. Sept siècles d'histoire devant la Cathédrale.

Paris BERGER LEVRAULT 1918 1 Illustrations de BENITO. Paris-Nancy, Berger-Levrault, 1918, cartonnage éditeur illustré, 42 pp.

Le Talent d'imagier d'Edouard Garcia BENITO s'exprime dans sa plénitude pour illustrer ce merveilleux conte d'un soldat de la Grande Guerre, blessé, renaissant à la vie grâce au regard complice de l'ange de la Cathédrale, qui prend les traits de son infirmère. Usures et taches à la couverture.

TESSIE (Jones).

Bagatelles.

Paris DARANTIERE 1926 1 Illustrations by Robert BONFILS. Paris, Darantière, 1926, in-8, broché, couverture verte rempliée et illustrée en couleurs, 60 pages.

Réfléxions, souvenirs et anecdotes familliales en anglais de l'américaine Tessie JONES petite fille de J.P. MORGAN (Fondateur du Morgan Library à New York) qu'illustre avec grâce Robert BONFILS. Usures et petites déchirures à la couverture, dos insolé, brochage fragile.

SWIFT (Jonathan).

Le Voyage à Lilliput.

Toulouse Paris B. Sirven 1935 1 Toulouse Paris, B. Sirven, (1935), brochage, couverture illustrée par Pierre Lissac, grand in-4, non paginé.

Cette satire des gouvernements européens est revisitée pour les enfants par le crayon coloré de Pierre LISSAC. Il choisit l'épisode des Voyages de Gulliver, célèbre récit d'aventures du XVIIIe, où le héros rencontre les Lilliputiens, dont le plus grand mesure tout juste la taille de sa main. Il fit gagner les guerres aux habitants en tirant leurs bateaux à pied sec dans la mer. Dos légèrement déchiré.

COLETTE (Sidonie Gabrielle).

Le Tendron.

Aux Dépens des Editions Lumière 1944 1 in-8 Orné de 6 planches hors-texte dessinées par RAMAH. Paris, Aux Dépens des Editions Lumière, collection La Flèche d'Or, 1944, in-8, broché, couverture illustrée.

Deuxième volume de la collection "La Flèche d'Or". Tirage limité à 516 exemplaires, un des 500 exemplaires sur vélin pur fil .

HERMANT (Abel).

Bigarrure.

Paris LAPINA 1928 1 Paris, Collection les Images du Temps, Lapina, 1928, in-12, broché sous couverture rempliée ornée d'une frise de triangles rouges et noirs sur fond bleu taché de gris, 130 pp.

Tirage limité à 1162 exemplaires. Cet exemplaire sur vélin de Rives pur chiffon (n° 262) contient trois pages autographes de l'auteur en fac-similé, un portrait de l'auteur par MADRASSI et des eaux-fortes de ICART. Dos insolé, petites déchirures à la coiffe inférieure et emboîtage usé aux coins.

AYME (Marcel).

Autres contes du Chat Perché. Cinq contes : Les Vaches La patte du chat Les cygnes, Les boîtes de peinture Les boeufs.

Paris GALLIMARD 1950 1 Illustrations de Nathalie PARAIN. Paris, N.R.F., Gallimard, 1958, couverture brochée rempliée illustrée en couleurs de Delphine et Marinette, 92 pages.

Delphine et Marinette nous emmènent dans un univers fantastique où les animaux de la ferme parlent et sont les complices des deux jeunes soeurs contre leurs parents. Marcel Aymé, à travers ces contes, analyse les travers de l'homme. Ce recueil merveilleusement illustré par Nathalie PARAIN (1897-1958) fait suite à la première série de contes. Petites usures et salissures à la couverture.

VERRON (J. -H.).

Le Roman de Renart.

Paris SPES 1927 1 Par J.H. VERRON. Illustrations de J.-J. ROUSSAU. Paris, Editions Spes, Collection "Des fleurs et des fruits" bibliothèque pour les jeunes dirigée par l'Abbé Félix Klein, 1927, in-8 oblong, demi-percaline verte, couverture cartonnée illustrée en couleurs de fleurs sur un fond géométrique, 72 pp.

Ce qu'on appelle Le Roman de Renart consiste en un ensemble de contes plaisants dont les héros sont les animaux. Ils furent, pour la plupart, composés et groupés entre le milieu du XIIe siècle et les débuts du XIIIè. Tout empreints d'une ironie légère et sans méchanceté, ils n'ont jamais rien d'agressif et ne s'apparentent aux fableaux que par la liberté du langage. Dessinateur au dessin enlevé, souple et minutieux (Dico Solo, p. 576). (Usures, salissures et légères taches à la couverture, quelques rousseurs internes.

SAINT-EXUPERY (Antoine de).

Terre des hommes.

1 Cette édition de Terre des hommes conçue et réalisée par LIDIS a été réservée à la Gilde des Bibliophiles de la Librairie ROMBALDI. In-8, couverture rempliée illustrée en couleurs, sous chemise cartonnée et étui recouverts de velours vert, 136 pp.

SAINT-EXUPERY déploie ici sa pensée humaniste et visionnaire. En contant les parcours d'hommes dans autant de lieux et d'espaces sauvages, il met en garde contre l'ambition sotte de l'homme à dépasser sa condition et à perdre son humanité. Ce livre a reçu le Grand Prix de l'Académie française lors de sa publication en 1939, il est illustré par le Peintre de la Marine André Hambourg, de gravures sur bois en couleurs. Salissures et usures à la chemise et à l'étui.

JORDIC (Georges PIGNON dit).

"Jean Bono à la chasse au canard."

1911 Illustré par JORDIC, Paris, Emile Guérin éditeur, 1911, in-4, couverture pelliculée, illustrée en couleurs représentant Jean Bono et ses canards, 16 pp.

Le personnage de Jean BONO est inspiré du médecin de famille de l'Ile aux Moines, le docteur Landel, que JORDIC s'amuse à caricaturer dans sa chasse à la sauvagine, nommée volatile. Mouillé, englué dans du goudron, surpris par la marée, il n'est pas prêt de recommencer… Petits plis aux coins.

DEMAISON (André).

Bêtes sur la terre dans le ciel.

1936 Paris, Calmann-Lévy, 1936, in-8, demi-toile grise, sous jaquette illustrée d'un lion, 31 pages.

André Demaison (17 janvier 1883 Bordeaux - 19 septembre 1956 Maule) est un écrivain français, lauréat du Grand prix du roman de l'Académie française en 1929. Gardes lithographiées par Mariette LYDIS. Lacunes sur la jaquette recouvrant le cartonnage, au coin du haut du plat avant.

MOLIERE. JOUVET (Louis).

L'Ecole des femmes. Louis Jouvet et sa compagnie dans L'Ecole des Femmes de Molière sur Disques Pathé.

1955 1 Paris, 1955, Mercure, sous coffret rouge toilé, in-4 oblong, un cahier en feuillets non paginé, une enveloppe avec dessins et lettres fac-similés sur la mise en scène et les costumes de L'Ecole des Femmes, trois disques 33 tours Pathé et la conférence faite le 19 décembre 1947 par Louis Jouvet sur 45 tours.

Louis Jouvet, homme de théâtre (acteur, metteur en scène, chef de troupe comme Molière) a su, avec finesse et élégance, saisir toute la sensibilité de ce chef d'oeuvre de Molière tout en la modernisant. Le décor de Christian BERARD, depuis devenu mythique, contribua à rendre cette interprétation comme une référence. L'enregistrement de "L'École des femmes" dans son interprétation par Louis JOUVET et sa troupe a été faite quelques semaines avant la mort de l'acteur en 1951, au cours de sa dernière tournée aux États-Unis et au Canada. L'enregistrement fut réalisé au Colonial Théâtre de Boston et édité sur disques Pathé. Les illustrations photographiques, noir et couleurs sont de LIPNITZSKI, le portrait de Jouvet dans Dom Juan est de Thérèse LE PRAT, celui de Jouvet devant le décor de Ondine a été fixé par KARSH. Les ornements typographiques proviennent des éditions originales des oeuvres de MOLIERE. La typographie a été réalisée sur les presses de l'imprimerie Firmin-Didot et les planches en héliogravures sur les presses de l'imprimerie Herbert. Les maquettes de Christian BERARD ont été reproduites par Duval, phototypiste, et Beaufumé, coloriste.Tirage limité à 512 exemplaires. Un des 500 exemplaire numéroté sur vélin de Rives.

CARLES (Roméo).

"Maurice Chevalier vu par Pierre JUIN, 25 années de succès 1925 - 1950".

Paris continental diffusion 1950 1 in-8 Paris, Continental-Diffusion, 1950, in-8, en feuilles, sous chemise imprimée et illustrée, 39 pages.

Un des 3000 exemplaires sur papier de luxe, constituant l'édition originale. Préface de Marcel PAGNOL. Dans cet ouvrage l'auteur nous conte la création des différents personnages que Maurice CHEVALIER a interprété tout au long de sa carrière et nous éclaire sur leurs natures. Agrémenté de nombreux dessins représentant ces personnages dans différentes postures et vêtements. Ouvrage en français, anglais et espagnol. Taches, mouillures, déchirures et légers manques à la couverture.

FIGUIERE (Eugène), FONTAINE (Jean de la), CLOUZET (Gabriel), MERCEREAUX (Alexandre), POINCARE (Raymond), OMBIAUX (Maurice des), BRULAT (Paul), LETY-COURBIERE (Alexandre).

Les Petits livres d'heures.

Paris Eugène Figuière 20 Collection complète de la série "Un petit bréviaire". Paris, Eugène Figuière et Cie éditeurs collection les petits livres d'heures, s.d., 20 volumes in-16, broché, couverture illustrée par DOMIN d'une vignette en couleurs sur papier glacé, collée, titre en bleu.

Rare collection complète des "Petits bréviaires" illustrés par André DOMIN, chacun consacré à un thème précis : petit bréviaire de la jeunesse, des fiancés, de l'amitié, de la volonté, des heures, de la mère, de la tendresse, de la solitude, de la douleur, de la vie, du bonheur, de la sagesse (recueil des fables de la FONTAINE), du mariage, de l'ambition, de l'amour, de la femme, de la mort, de la gourmandise, du patriotisme (rédigé par le président de la République Raymond POINCARE), et de la jeune fille. Par cette collection, Eugène FIGUIERE voulait "instituer la mode charmante des petits livres donnés en cadeau, à la place des sempiternelles futilités des jours de fête ou d'étrennes (...) Il fallait, pour que ces éditions pussent plaire, qu'elles fussent dans le bon goût français, coquettes, élégantes, délicieuses par l'aspect comme par le contenu". Usures aux dos, infimes manques de papier sur certains volumes, petites taches aux plats inférieurs sur certains volumes.

Le Paradis tricolore. Petites villes et villages de l'Alsace déjà délivrée. Un Peu de texte et beaucoup d'images pour les petits enfants alliés.

Paris FLOURY 1918 1 Paris, Floury, 1918, in-4, toile éditeur rouge à rayures blanches ornée de motifs floraux, étiquette contrecollée sur le premier plat, reliure bradel, gardes illustrées en couleurs, tranches rouges.

Premier tirage de cette petite histoire patriotique destinée aux enfants, abondamment illustrée dans le texte et de 8 hors-texte de HANSI, enluminés de guirlandes, d'amoiries, de cocardes.... Cet album fut publié pour Noël 1918 à l'occasion du retour de l'Alsace française. Le «paradis tricolore» présente l'architecture alsacienne de villes et villages du Haut-Rhin. Très légères salissures et usures à la couverture.

Collectif de" Mémoire d'Images".

Maggie SALCEDO.

A PACK 2 2000 1 Paris, Pack 2 éditions, 2000, broché, couverture mauve illustrée d'un petit garçon qui porte un cabas rempli de courses, 64 pp.

Monographie collective illustrée des auteurs fondateurs de l'association "Mémoire d'Images" consacrée à Maggie SALCEDO, illustratrice des années 20, dont le dessin sûr et doux à la fois, nous entraîne dans un monde enfantin plein de rondeur et aux couleurs posées en aplat. Une exposition lui a été consacrée en 2001 à la Bibliothèque Forney. Très légères usures à la couverture.

IACOVLEFF (Alexandre), CHU-CHIA-CHIEN (TCHOU-KIA-KIEN, dit).

The Chinese Theatre.

Paris M. DE BRUNHOFF 1922 1 Peintures, sanguines et croquis d'Alexandre IACOVLEFF. Texte de TCHOU-KIA-KIEN. Paris, M. de Brunhoff, 1922, in-4., broché, couverture cartonnée ornée d'une figure contrecollée, 30 pages, 6 planches titrées "Les Images populaires théâtrales", ornées de 10 figures.

Le livre se consacre à l'art théâtral chinois et est assorti de nombreux croquis à la fois d'acteurs, de mise en scène et de tableaux de IACOVLEFF, tantôt en couleurs et tantôt en noir et blanc. L'esprit tient dans ce mot : "la représentation d'une pièce chinoise est une sorte de danse animée de sentiments divers". Envoi manuscrit d'attribution à la mine de plomb. Petites usures, petite restauration et infimes taches.

ORLIAC (Antoine).

Conquête du silence.

1921 Poëme. Avec un bois gravé par Frank KUPKA. Paris, Mercure de France, MCMXXXVI, 1921-1922, broché, couverture rempliée, 80 pages, 1 f., justificatif.

Antoine ORLIAC (1890-1958), est un poète et théoricien de la poésie, à la doctrine empreinte de spiritualité. Il publie de nombreux textes aux éditions du Mercure de France. Il est le directeur parisien de la revue franco-belge "La Nervie", revue illustrée d'art et de lettres, qui paraît mensuellement de 1893 à 1932. L'artiste tchèque Francis KUPKA (Opocno-Bohême 1871- Puteaux 1957) apporte sa vision imaginative et puissante. Tirage limité à 255 exemplaires, un des 225 sur papier de Dambricourt "pour quelques beaux esprits de ce temps". Bel état, pages légèrement jaunies, fragilité au brochage.

BERANGER.

Chansons galantes.

LA BELLE ETOILE 1937 1 Ornées de 16 aquarelles par ROJAN. Paris, Edition de La Belle Etoile, 1937, in-4, broché, couverture rempliée ornée d'une vignette en noir, titre imprimé en rouge et en noir, 158 pages.

Fédor Stépanovitch ROJANKOVSKY, dit ROJAN, s'installe en France en 1925 "où il commence par exécuter des travaux publicitaires pour Le Bon Marché et La Grande Maison de Blanc. En 1931 il travaille pour Domino Press à Paris et publie "Daniel Boone", avec un texte en français". (Dictionnaire des illustrateurs de livres d'enfants russes, Bibliothèque de l'Heure Joyeuse, p.236). Ces chansons de Béranger à l'érotisme débridé où il y est rythmé: "Not' bonheur est au bout de nos doigts..." s'accompagnent des dessins tout aussi leste de l'illustrateur russe ROJAN. Tirage limité à 1516 ex. num. 1 des 1500 exemplaires sur vélin Navarre (N°1244). Infimes piqures, petites taches et plis.

ARCANGUES (Pierre d').

Quand il reviendra.

BAYONNE. 1919 Bayonne, 1919, in-12, reliure à la bradelle, papier reliure, titré or au dos, 158 pages.

Témoignage poignant d'un participant de la grande guerre qui tel un journal nous conte ses engagements, s'achevant en décembre 1918 sur ce douloureux constat: "Et tu t'arrêteras alors, tremblant, hagard, désespéré, car eux, ils ne te comprendront plus..." Jacques Marie Gaston ONFROY de BREVILLE dit Job d'après ses initiale (Bar-le-Duc 1858-Neuilly-sur-Seine 1931) est un dessinateur et illustrateur français. Il est reconnu pour ses illustration de livres d'enfants, dont les textes sont le plus souvent de Georges Montorgeuil. Ses livres les plus connus sont Murat, Le Grand Napoléon des petits enfants, Jouons à l'histoire, Louis XI, Napoléon, Bonaparte et Les Gourmandises de Charlotte. Il a également illustré la vie de Washington et s'est fait connaître aux États-Unis.Exemplaire de présent, dédicacé par l'auteur à la Comtesse de Fels.

STENDHAL.

Ernestine ou la Naissance de l'Amour.

Maestricht & Bruxelles A.A.M. STOLS. 1929 in-12 Maestricht & Bruxelles, A.A.M. STOLS, 1929; in-12, broché, eau-fortes gravures de cuivre, 85 pages.

Henri Beyle dit Stendhal (Grenoble 1783 - Paris 1842) est un écrivain français, réaliste et romantique, connu en particulier pour ses romans Le Rouge et le Noir et La Chartreuse de Parme.Stendhal (en réalité Henri Beyle) est né en janvier 1783 à Grenoble. Durant sa vie, il fréquente de nombreux salons romantiques. Il est nommé consul à Trieste.4 eaux-fortes gravures sur cuivre de Sasha Klerx.

COCTEAU (Jean).

"Soignez la gloire de votre firme et l'excellence de vos marchandises, car, si vous les jugez bonnes votre intérêt devient l'intérêt général".

PARIS Draeger GER 1924 1 in-FOLIO Illustré de 11 planches en couleurs de Charles MARTIN. Montrouge, Draeger, 1924, in-folio, en feuilles, cartonnage éditeur, jaquette ornée d'un décor typographique déclinant des caractères noirs et gris, 20 pages et 11 planches.

Prestigieux catalogue glorifiant les industries des arts graphiques par une collaboration de premier plan alliant Draeger, Jean Cocteau et Charles Martin. Le texte est un trésor de présentation typographique et interpelle les annonceurs pour les encourager à faire éditer des catalogues Draeger : "Soignez la gloire de votre entreprise et l'excellence de vos marchandises". Il salue aussi les intermédiaires de l'édition publicitaire, comparant "l'encre" au "miel noir" alimentant nos consommateurs. Onze planches dessinées par Charles MARTIN l'accompagnent dans le plus pur esprit Art Déco dans un "ensemble magistral aux sourdes tonalités de beige, de rose et de bleu, qui présente tous les individus intervenant dans la fabrication d'un catalogue, du publiciste au client en passant par le littérateur, le dessinateur, le lithographe, le photograveur, le tireur d'épreuves, le fondeur et l'imprimeur. Ce catalogue est la célébration parfaite, jamais égalée, des métiers de l'édition, ainsi que l'un des plus prestigieux albums DRAEGER". Légères taches, infimes déchirures et usures à la chemise. Exposition Forney, "Pages d'or de l'édition publicitaire", 1988, n° 82.

DUMAS (Alexandre).

Herminie. L'Amazone.

Paris Calmann Lévy 1888 1 in-8 Illustrations de ROBAUDI. Paris, Librairie Conquet, Calmann Lévy éditeur, 1888, in-8, demi-maroquin havane à coins, listel doré, dos lisse orné, tête dorée, couvertures et dos conservés, 111 pages, (Ch. Lanoë relieur).

Courte nouvelle dans laquelle le romantisme d'une passion amoureuse, et le mystère qui l'entoure, se termine dramatiquement. Les illustrations de ROBAUDI traduisent l'athmosphère mystérieuse de cette femme indépendante. Tirage limité, pour la librairie Conquet, à 225 exemplaires sur papier vélin du Marais. Un des 20 exemplaires avec deux états des gravures (N°23). Infimes usures à la reliure, insolation. "Première édition séparée, illustrée d'un frontispice et de 14 vignettes de Robaudi, gravées par Deville" (Talvart 212-37 ; Monod 4067).

FARRERE (Claude).

Shahra sultane ou les sanglantes amours authentiques et mirifiques de Sultan Shah'Riar, Roi de la Perse et de la Chine, et de Shahrâ Sultane, héroïne.

Paris DORBON 1923 1 Illustrations en couleurs de RASSENFOSSE. Paris, Dorbon-Ainé, 1923, in-4, broché, couverture estampée d'un décor floral persan doré, 72 pages.

Edition originale de ce conte de Claude Farrère imagé par Armand RASSENFOSSE. .Tirage limité à 550 exemplaires (exemplaire numéroté 540) avec ses dessins en couleurs dans le texte. (Talvart, V-328 ; Monod 4515 ; "Edition originale et premier tirage recherché en grand papier" Carteret, 155). Taches, mouillures et petit trou dans la table des matières.

"Le boudoir"

1945 Impression sur papier fort avec rehauts de gouache et légende imprimée, (1945), 20 x 16 cm.

Christian-Jacques Bérard, couramment surnommé « Bébé », peintre, illustrateur, scénographe, décorateur et créateur de costumes français (Paris 1902-1949) représente un boudoir dont la légende imprimée dit "C'était un boudoir tout rose, tout soyeux.." Dans une pièce meublée coquettement, une table est dressée ; il ne manque plus que les convives. Envoi signé de Christian Bérard. Trou d'épingle, papier jauni.

DU FROUT (Jean-François NAQUET-RADIGUET, dit Jean).

"Fableries".

2013 1 Paris, Editions Fishbacher, 2012, in-8 oblong, broché, couverture illustrée en couleurs, 87 pages.

Jean-Pierre Desclozeaux (né à Sernhac en 1938) est un affichiste, auteur d'albums ("L'oiseau Moqueur", "Entre chien et chat", "Mine de rien"...) et illustrateur à l'humour incisif. Il collabore à Télérama, Le Nouvel Observateur, Le Monde dans la rubrique "La Table"... Il fut l'élève de Paul Colin (de 1957 à 1960). Il a reçu le prix Grandville de l'Humour Noir (1967) et le prix Honoré Daumier (1982). Il expose dans de nombreuses galeries (à Paris, Munich, Londres, Avignon, L'Ile aux Moines...). Président de l'Association des Amis de Ronald Searle et Fondateur de la Société Protectrice de l'Humour, il est un fervent défenseur de la cause des illustrateurs. L'artiste, dans ses dessins, aime passer en revue les différents aspects de la vie quotidienne sans indulgence mais sans aucune méchanceté. Il aime à croquer ses contemporains, leurs moeurs et leurs travers. (Dico-Solo, 229 ; Desclozeaux-Galerie Incognito 1987). Jean-Pierre DESCLOZEAUX illustre avec humour ces courtes fables poétiques et spirituelles... 34 fables de Jean Du Frout , nom d'artiste de Jean-François Naquet-Radiguet (dirigeant d'entreprises et ancien patron du Tour de France) véritable "funambule des mots". Le format court, la variété, la vivacité, la mise en scène et les dialogues alertes des fables lui conviennent fort bien « Des fables ! ... Pourtant c’est commode d’avoir pour interprètes de charmants animaux qui ne sont pas si bêtes et de les faire parler plus sagement que nous dans des moralités … pas morales du tout. »

LE MOT- REVUE.

"François-Joseph... Le perd la victoire".

1906 Dessin à la mine de plomb, 1915, signé en bas à gauche, 22 x 18 cm.

Paul IRIBE (Agoulême 1883-1935), artiste fécond aux talents multiples, fut tour à tour illustrateur de mode et humoriste, dessinateur, publicitaire, directeur de revues, éditeur, décorateur, créateur de meubles, de tissus, de bijoux, d'objets décoratifs, directeur artistique... (Osterwalder, I, 526 ; Dico Solo, 430-431). Dessin satirique préparatoire de Paul IRIBE pour la couverture du journal "le mot", n°7, du samedi 23 janvier 1915, intitulé "François Joseph... Le perd la victoire." L'empereur montré, malgré son grand âge, comme un homme encore alerte, au regard vif et sournois, sa canne sur l'épaule, courbé par le poids des décorations. Petites tache et légères salissures.

LOURDOUEIX (Jacques-Honoré LELARGE de)

Folies du siècle.

1817 Paris, Chez Fillet, 1817, demi-chagrin vert, couverture rose titrée illustrée, dos titré au décor floral, 300 pages.

Ce directeur de La Gazette de France dresse un tableau satirique des évènements en France lors de la révolution. Edition Originale, illustrations : 7 caricatures dont le frontispice. Dos légèrement insolé, petites usures et taches.

SAMIVEL.

Le Joueur de flûte de Hamelin. Raconté et illustré par SAMIVEL.

Paris PÈRE CASTOR FLAMMARION 1942 1 Raconté et illustré par SAMIVEL. Paris, les Albums du Père Castor Flammarion, 1942, br., in-12 oblong, couverture illustrée en couleurs, non paginé.

Les rats envahissent Hamelin. Un jeune joueur de flûte promet de les en débarrasser mais une fois sa mission accomplie, les habitants refusent de le payer. Sa flûte magique entraîne alors à sa suite tous les enfants de la ville.Petites usures et plis à la couverture.

MAUROIS (Émile HERZOG, dit André), BOURGUIGON (Jean), MONDOR (Henri), PORCHER (Jean).

Hommage au Docteur Lucien-Graux.

1947 Avant-propos de André Maurois. Frontispice lithographié par Robert WERHLIN et illustrations de Marcel ROCHE. Paris, Marcel Bruker, 1947, grand in-4, en feuilles, couverture grise rempliée, titre imprimé, sous étui cartonné, non paginé.

Cet ouvrage rend un bel hommage au Docteur Lucien Graux, personnage aux multiples facettes qui fut fasciné par Napoléon, pan de sa vie raconté par son ami Jean Bourguignon ; mais il fut aussi un collectionneur avisé comme le raconte Henri Mondor ; Jean Porcher relate le grand Bibliophile, riche de ses acquisitions grâce à ses recherches pertinentes, dont le fabuleux "Testament de Louis XIV" reproduit in-fine en fac-similé par les ateliers Georges Duval. Livre agrémenté d'un portrait lithographié par Robert Werhlin et de sept eaux-fortes en noir (bandeaux, culs-de-lampe et une illustrations à pleine page) de Marcel Roche. In-fine liste des ouvrages publiés par Lucien Graux. Tirage limité à 210 exemplaires, celui-ci un des 150 sur vélin pur fil Lana justifié avec un envoi de Madame Lucien-Graux. Déchirure au dos et restaurations à la couverture, petites usures à l'étui.

PLUCHART (François).

Draeger 1886-1966.

1 Montrouge, Draeger, 1966, in-4 oblong, couverture imprimée.

Publication reproduisant, selon des techniques qui ont fait la gloire de l'imprimerie Draeger, des tableaux à la manière des matres de la peinture contemporaine. Conservée dans son enveloppe d'envoi, infimes usures.

"Saint-Cloud-Suresnes en motocyclette".

Aquarelle et encre de Chine, signée en bas à droite, titrée, (1885), 34 x 25 cm., encadrée.

Carl HAPPEL (Heidelberg 1819 - 1914 Stuttgart), artiste de genre allemand puis caricaturiste de presse lors de son installation à Paris en 1880 dans le quartier de Montmartre se faisant désormais appeler « Carl HAP ». Il réalise des affiches d'abord puis surtout des dessins à la fois érotiques, satiriques et politiques, que lui commandent successivement la revue La Caricature (1892) puis c'est Rodolphe Salis qui le publie, en plus de diriger le cabaret Le Chat noir, dans son périodique éponyme (1894). Ses dessins paraissent dans La Vie Parisienne, Le Rire, Fin de Siècle, Le Monde Comique, Beautés de Paris, Le Frou-frou et enfin L'Assiette au beurre où il coordonne un numéro spécial sur « le taxamètre ». Cette aquarelle présente au départ de la course Saint-Cloud-Suresnes deux femmes en tenue de sport sur une des premières motocyclettes. En effet la première course cycliste se déroula dans le parc de Saint-Cloud en 1868 sur une distance de 1200 mètres. Petites piqures, taches, insolation et déchirures marginales

LYAUTEY (Maréchal), MAUROIS (André).

Sur le vif. L'Exposition Coloniale, Paris 1931.

Paris DEGORCES 1931 1 Préface du Maréchal Lyautey. Vingt-cinq lithographies originales de Degorce avec des commentaires d'André Maurois. Edité par Degorce, en dépôt à la Librairie EOS, Paris, 1931, in-4, en feuilles, sous couverture rempliée, titre imprimé en noir, 31 ff. n. ch.

Vinqt-quatre de ces lithographies en couleur de Georges DEGORCE sont réalisées à pleine page, face au texte d'André MAUROIS qu'elles illustrent "Terre de nomades", "Algérie", "Souk tunisien", "Tunisie", "Maroc", "Togo et Cameroun", "A.O.F", "A.O.F - Une rue", "Tour de Madagascar rue du café de Soudan", "Côte de Somalie", "Fontaine", "A la gloire militaire", "Danseuse noire", "Pirogues", "Angkor", "Tonkin", "Missions", "Tisserand du Togo", "Congo belge", "Etats-Unis", "Indes néerlandaises", "Indes néerlandaises - fin". L'édition originale du livre a été tirée à 2100 ex. sur Ingres d'Arches ex. N°1999. Petites usures, petits plis, et salissures à la couverture

RICTUS (Jehan).

Les Soliloques du pauvre.

1897 1 Chez l'Auteur, Moreau, 1897, in-8, demi-maroquin vert à coins, fin listel doré en encadrement, tête dorée, gardes de tissu moiré, couvertures et dos conservés, 170 pages.

Livre unique d'artiste truffé de dessins originaux. "Faire dire enfin quelque chose à Quelqu'un qui serait le Pauvre, ce bon Pauvre dont tout le monde parle et qui se tait toujours" : telle est la phrase qui ouvre ce classique de la littérature "ouvrière". Jehan RICTUS (Gabriel Randon de son vrai nom) (1867-1933) exerce divers métiers et mène une enfance vagabonde avant de rencontrer le poète Albert Samain et les cabarets de Montmartre. Il se produit alors comme chansonnier et publie en 1897 "Les Soliloques du pauvre", son premier recueil de poème, vite épuisé. Il parut pour la première fois, sous forme de souscription, chez Moreau en 1897.Dans une langue truffée d'ellipses, hachée et populaire, il met en scène les souffrances de ceux qui souffrent chaque jour la faim, le froid, le mépris. Cet exemplaire unique est enluminé de 22 dessins originaux de Félix CROS, dont de nombreux à pleine page, signés et datés 1945. Ex-libris de son épouse Monique Cros. Tirage limité à 581 exemplaires. Un des 500 exemplaires sur vélin (N°348). petites usures et frottements à la reliure.

Des Livres pour tous les enfants.

1945 Lithographie en couleurs signée dans la planche en bas à droite, Paris, Imprimerie Chachoin, (1945), 33 x 100 cm.

Affiche publicitaire d'éditeur, entoilée, pour l'Alliance du Livre. Belle promotion pour le livre d'enfants où Bécassine côtoie Babar, les Contes de Perrault, Jean de La Fontaine et Robinson Crusoë...

DEREME (Tristan).

L'Enlèvement sans clair de lune ou les propos et les amours de Mr Théodore Decalandre.

1924 Avec le portrait de l'auteur gravé sur cuivre par PASCIN. Paris, Chez Émile-Paul Frères, 1924, in-12, demi-maroquin bleu à coins, tête dorée, couvertures et dos conservés, 144 pages, (reliure de Bayre).

Édition en partie originale, agrémentée d'un portrait de l'auteur gravé sur cuivre par PASCIN et de 73 dessins originaux aquarellés, certains à pleine page, du Colonel Félix Cros enluminant l'ouvrage faisant de lui un exemplaire unique. Ex-libris de son épouse Monique Cros. Tirage limité à 1.055 exemplaires numérotés. Un des 50 exemplaires sur Hollande de Van Gelder Zonen.Très légères usures et infimes griffures à la reliure.

LOUIS LE ONZIEME.

Les Cents Nouvelles Nouvelles. Nouvelles attribuées au Roy Louis Le Onzième.

Paris JAVAL ET BOURDEAUX 1931 1 Suite sur Japon des lithographies de Manuel ORAZI tirées par Mourlot. Paris, Javal et Bourdeaux, 1931, in-4, broché, en feuilles, sous couverture titrée et illustrée rempliée.

Les Cent Nouvelles nouvelles (v. 1462-1466) sont composées à la Cour de Bourgogne sur le modèle du Décaméron de Boccace. Ces "histoires plaisantes et grivoises" sont aussi issues d'autres sources : des fabliaux, et divers recueils italiens, notamment les Facéties du Pogge. Ces sources sont mises au goût du jour et traitées avec beaucoup de réalisme par une trentaine de narrateurs différents identifiés comme des personnages réels : le duc de Bourgogne pour la première, puis les membres de sa cour, l'auteur lui-même signant cinq récits. Ces récits mettent en scène divers conflits entre les valeurs idéales et le désir de jouissance d'une époque et d'un milieu. Ce recueil a un grand succès et beaucoup d'influence sur les nouvelles écrites au XVIe siècle : Philippe de Vigneules en reprend le titre en 1505. Edition sans le texte de cette suite complète des 16 planches, à l'érotisme clairement affiché, de Manuel ORAZI en 5 états chacune : couleurs, couleurs avec remarques, noir, bleu et sanguine. (Monod, 2421 "Edition recherchée et cotée", Carteret, IV, 96). Petites usures et infimes taches à la couverture.

Dona Juana rêvait à des Rêves Félins. Sur Talons rouges. Contes.

Paris Briffaut Editeur 1929 1 in-8 Aquarelle préparatoire signée en bas à droite, 1929, cadre argenté en escalier, 22.5 x 16.5 cm.

Eric Allatini (1886-1943), collabore pour la seconde fois, avec l'artiste danoise Gerda WEGENER, pour illustrer sur Talons Rouges. Au début son ouvrage s’intitulait "Contes de fées pour grandes personnes, oeuvre d’un voyageur humoriste, qui transpose de façon charmante les souvenirs de ses voyages" (Robert de Mackiels). Artiste danoise, Gerda WEGENER (1885-1940), après des études à l'Ecole des Beaux-Arts de Copenhague, s'installe à Paris en 1912 et participe aux Salons d'Automne, des Humoristes et des Indépendants. Elle illustra de nombreux livres et revues (Vogue, Journal des Dames et des Modes, La Vie Parisienne, La Baïonnette, Le Rire...) et remporta un grand succès grâce à ses dessins teintés d'humour et de sensualité. Son mari Einar Wegener, premier transsexuel, sous le nom de Lili Elbe, est son modèle favori. Aquarelle préparatoire de la planche titrée "Dona Juana..." pour le livre d'Éric Allatini "Sur Talons rouges", page 124 du livre. "Dona Juana soupira à loisir, goûta les heures lourdes du jour, rêva et caressa ses seins que l'oisiveté irritait." L'aquarelle la représente lascive, à demi-nue, enveloppée d'un voile transparent. A ses pieds sa camériste veille sur elle. Légers plis dans les marges.

"Robe longue d'hiver".

1914 Encre de Chine, aquarelle et gouache sur papier Japon, monogrammée en bas à droite, (1914), 16 x 5 cm.

George BARBIER (Nantes 1882-1932), peintre et illustrateur, a beaucoup travaillé pour la mode et le théâtre, composant des dessins de costumes et des décors. L'artiste a également illustré de nombreux ouvrages. Il a exposé régulièrement au Salon des Artistes Décorateurs de 1912 jusqu'à sa mort. En 1920 il participait à l'exposition du Musée des Arts Décoratifs à Paris: "La mode au XXème siècle vue parles peintres", représentant ce qu'on a nommé par la suite "l'Art Déco". On montre encore ses dessins aujourd'hui lors d'expositions sur cette époque, ce fut le cas en 1971 à Minéapolis aux U.S.A. et à Paris en 1973 (Bénézit, I, p.432). Une grande rétrospective lui fut consacré à Venise en 2008. Le dessin met en scène une femme blonde aux cheveux courts vêtue d'une robe longue gansée de larges pans de fourrure, dans le cadre de ses études pour l'album Modes et Manières sur des poêmes d'Henri de Régnier.

"Chapeau-loup".

Encre de Chine et aquarelle sur papier Japon, monogrammée en bas à droite, (1914), 8 x 5 cm.

George BARBIER (Nantes 1882-1932), peintre et illustrateur, a beaucoup travaillé pour la mode et le théâtre, composant des dessins de costumes et des décors. L'artiste a également illustré de nombreux ouvrages. Il a exposé régulièrement au Salon des Artistes Décorateurs de 1912 jusqu'à sa mort. En 1920 il participait à l'exposition du Musée des Arts Décoratifs à Paris: "La mode au XXème siècle vue parles peintres", représentant ce qu'on a nommé par la suite "l'Art Déco". On montre encore ses dessins aujourd'hui lors d'expositions sur cette époque, ce fut le cas en 1971 à Minéapolis aux U.S.A. et à Paris en 1973 (Bénézit, I, p.432). Une grande rétrospective lui fut consacré à Venise en 2008. Visage de jeune femme de trois-quart portant un chapeau surmonté d'un loup, dans le cadre de ses études pour l'album "Modes et Manières" sur des poèmes d'Henri de Régnier.

PHOTOGRAPHIES PUBLICITAIRES.

Automobiles Delahaye, Hispano-Suiza...

1935-1960 17 tirages photographiques, négatifs dont 16 sur plaques de verre et une sur transparent, édition publicitaire des Studios René Ravo , (1935-1960), 5,5 x 7 cm.

Ces négatifs photographiques destinés à des éditions publicitaires sont réalisés par les Studios René Ravo et représentent tous des automobiles des années 1935-1960. Petites usures.

"Lettre du bord de mer".

1910 Encre de Chine signée en bas à droite, (1910), ovale, 30 x 22 cm, encadrée.

Artiste danoise, Gerda WEGENER (1885-1940), après des études à l'Ecole des Beaux-Arts de Copenhague, s'installe à Paris en 1912 et participe aux Salons d'Automne, des Humoristes et des Indépendants. Elle illustra de nombreux livres et revues (Vogue, Journal des Dames et des Modes, La Vie Parisienne, La Baïonnette, Le Rire...) et remporta un grand succès grâce à ses dessins teintés d'humour et de sensualité. Son mari Einar Wegener, premier transsexuel, sous le nom de Lili Elbe, est son modèle favori. Une rétrospective lui a été consacrée à la maison du Danemark ainsi qu'un film "Danish girls". Certaines de ses oeuvres sont exposées à Paris au Musée d'Art Moderne et au Centre Pompidou. Au bord de la mer, pensive, une jeune-femme assise sous une tente, est en plein échange épistolaire. Elle est entourée de ses deux chiens.

DUMAS (Alexandre).

Herminie. L'Amazone.

Paris Calmann Lévy 1888 1 in-8 Illustrations de ROBIDA. Paris, Calmann Lévy éditeur, 1888, in-8, maroquin bleu, listel doré, filets dorés en encadrement, filet doré sur les coupes, large dentelle dorée intérieure, dos à 5 nerfs, tête dorée, couvertures et dos conservés, sous étui bordé, 111 pages, (Cr. Meunier Relieur).

Courte nouvelle dans laquelle le romantisme d'une passion amoureuse, et le mystère qui l'entoure, se termine dramatiquement. Les illustrations de ROBAUDI, gravées sur bois par Deville, traduisent l'athmosphère mystérieuse de cette femme indépendante. Tirage limité, pour la librairie Conquet, à 225 exemplaires sur papier vélin du Marais. Un des 20 exemplaires avec deux états des gravures (N°28). Infimes usures à la reliure, insolation, mouillure à la couverture. "Première édition séparée, illustrée d'un frontispice et de 14 vignettes de Robaudi, gravées par Deville" (Talvart 212-37 ; Carteret 70 ; Monod 4067).

LA VARENDE (Jean Mallard, Vicomte de).

Les Centaures et les jeux.

1957 Paris, Pierre de Tartas, 1957, in-folio, en feuilles, sous couverture illustrée, sous chemise et étui toilé rouille, dos orné d'une pièce de titre dorée sur chagrin bordeau, 117 pages.

Bel ouvrage orné d'illustrations de Raoul DUFY. "La chevalerie amena le cheval à ses plus hautes destinées ... Les qualités du cheval agissent sur son cavalier... Son entrain l'entraîne, son élan l'élance...". "Raoul Dufy qui fut le chantre de la mer et du cheval a été un homme heureux... Il n'a connu la gloire que très tard, mais il a été heureux sans elle ..." qu'exprime le Docteur Roudinesco. Raoul DUFY (Le Havre 1877-1953 Forcalquier) eut une attirance passagère pour l'impressionnisme, puis le fauvisme (il abandonne cette direction en découvrant les toiles de CEZANNE) et le cubisme... Il acquiert auprès de son ami Paul Poiret un style moderne. Il associe lumière et couleur. Il travaille pour de multiples supports (papier, céramique, tissu pour Bianchini-Férier) ; Tout au long de sa carrière il illustra des livres et se lança dans la lithographie en 1920. "Il ne faut jamais suivre le texte. C'est une interposition que l'on introduit dans l'esprit du lecteur ; l'illustration c'est une analogie" (in Catalogue Raoul Dufy, 1999, 212). Tirage limité à 207 exemplaires numérotés. Un des XX exemplaires nominatifs de collaborateurs. Bel envoi de L'auteur "Pour Mâitre André Dérue, grand imprimeur, du plus haut goût et de la plus sûre audace". Infimes usures.

VERHAEREN (Emile).

Les Campagnes Hallucinées.

1 Gravures de André JACQUEMIN. Paris, Club du Livre-Gravure Contemporaine, Presses de Pierre Bouchet, 1962, in-4, reliure éditeur basane maroquinée noire à double décor arabesque or sur les plats, dos à 4 nerfs titré or, tête dorée, suite dans étui-coffret de demi-basane noire titrée or, 175 pages, (René Kieffer Relieur).

Formé à l'Ecole des Beaux-Arts de Paris, André JACQUEMIN, vosgien, consacre sa vie à la taille douce, graveur reconnu pour son talent, ses oeuvres sont conservées dans de nombreux musées dont Epinal dont il sera conservateur plus de 20 ans. Les paysages des Flandres défilent ici sous la forme de poèmes de Verhaeren habillés de vingt eaux-fortes de André JACQUEMIN (Epinal 1904 - 1992) dans son style épuré et vif. Exemplaire sur Auvergne à la forme du Moulin Richard de Bas d'un tirage global de 325 exemplaires. Joint dans un coffret et étui double suite l'une sur Japon nacré, l'autre sur Rives. Infimes usures et reports.

MARTIN-CAILLE (Bruno).

Belle Petite Monde.

Paris BRUNO MARTIN-CAILLE 2004 1 Histoire de poilus racontée aux enfants. P., éditions Galerie Bruno Martin-Caille, 2004, in-16 oblong, couv. cart. imprimé imitant le tissu, ill. d'une lettre de Renefer à Belle Petite Monde, non paginé.

Raymond FONTANET, dit Renefer (1879-1957), a 35 ans lorsqu'il est mobilisé en 1914. Il écrit une longue lettre à sa fille de 8 ans, la Belle Petite Monde, pour lui raconter la guerre. Ce témoignage authentique, plein de poésie et de pudeur, n'écarte pas la réalité d'un pays en guerre. Le livre présente sur la page de gauche, un extrait de la lettre, sur celle de droite, le dessin qui l'illustre. L'impression imite l'état du papier vieux de près d'un siècle.

"Morane 406 en chasse".

1940 Aquarelle avec rehauts de gouache, avec envoi et signée, (1940), 24 x 22 cm, encadrée.

Lucien CAVÉ, Peintre de l'Air et de la Marine, représente cet avion de l'Armée de l'Air Française en plein vol. Légères insolation et taches.

STOEFFLER (Alain).

Histoire de Bathyllus et de Florien. Conte de Fées pour les grands.

2013 Paris, Collection Eoliens, Eros Onyx Editions, 2013, broché, in-12, couverture illustrée de George Barbier, 126 pages.

Alain Stoeffler, artiste et écrivain, spécialiste de l'oeuvre de George Barbier, nous emmène dans un monde onirique et sensuel où les statues s'humanisent et où la passion vous statufie car les fées ont des pouvoirs immenses. Le rêve est à chaque page.

WECKERLIN (J.-B.).

Chansons de France pour les petits Français.

PLON-NOURRIT 1884 1 Paris, Plon-Nourrit & Cie, 1884, in-4 oblong, toile rouge éditeur illustrée de marguerites et de chardons dorés, tranches bleues, 48 pp.

Deuxième album de chansons présentant 24 comptines dont "La pêche des moules", "Gentil Coq'licot", "Le Roi Dagobert", "Cadet Roussele" ... Belle esthétique des couleurs, grand sens du dessin avec la "ligne claire" qui prédomine et dont le trait sobre confère au dessin une certaine élégance. L'image encadre le texte et Maurice BOUTET de MONVEL n'hésite pas à faire piètiner ses petits personnages la ligne horizontale qui sépare le texte et l'image.. Les petits personnages de Maurice BOUTET de MONVEL évoluent dans des frises, formant des ribambelles, encadrant les partitions et les paroles des chansons. (Le Livre de Jeunesse et d'Enfance en France, pp.329). Maurice BOUTET de MONVEL travaille ici la représentation en s'inspirant des théâtres d'enfants et se sert de la frise comme d'un élément décoratif. Le sommaire est encadré par une scène de pantomime musicale. "Charles Delagrave (1842 - 1934) (...), enthousiasmé par la pureté et l'originalité de ses créations, lui propose alors d'illustrer pour lui Saint Nicolas: Journal illustré pour garçons et filles. Le succès remporté par le nouveau journal, et particulièrement par les illustrations que livre Maurice Boutet de Monvel pour les comptines et les rondes s'y trouvant, est tel, que ce dernier publie chez E. Plon, Nourrit et Cie Vieilles chansons et danses pour les petits enfants en 1883, et l'année suivante Chansons de France pour les petits Français." (in stephane-jacques-addade.com/fr/maurice-boutet-de-monvel/biographie). Couverture légèrement insolée, usures au dos, brochage fragile, quelques légères salissures internes, manque les cordons.

Arts