Référence :21311

La Chanson des Gueux. Suivie des Dernières Chansons de mon Premier Livre.

RICHEPIN (Jean).

Paris Editions d'Art Pelletan 1910 1 in-4 demi-chagrin havane doré à coins, dos estampillé et mosaiqué. Editions intégrales décorées de 252 compositions originales de STEINLEN pour l'un et de vingt-quatre compositions pour l'autre. Paris, Editions d'Art Pelletan, imprimés sur les presses à bras de Lahure, 1910, 2 ouvrages réunis en un fort volume in-4, maroquin vert foncé, plat supérieur orné d'un dessin aux 3 couleurs au motif de l'illustration "Premier retour" page 86 figurant 3 jeunes gueux "fauves, hagards" encadré d'un filet or, dos titré à 4 nerfs, filet doré sur les coupes, gardes de maroquin vert encadrées d'un double filet, bordures de maroquin vert olive serties d'un filet doré, mosaïquée, contre-gardes de soie moirées vert olive, tranches dorées, couvertures et dos conservés, sous chemise de demi-maroquin à bandes et étui bordé de maroquin vert, (Semet et Plumelle Relieur).

La Chanson des Gueux, très bel ouvrage ouvrage de Jean RICHEPIN, superbement illustré par Théophile Alexandre STEINLEN (1859-1923) est divisé en plusieurs parties : 1°/ Gueux des Champs ; 2°/ Gueux de Paris ; 3°/ Nous autres Gueux ; Épilogue : La Fin des Gueux. In-fine un glossaire argotique composé par Jean RICHEPIN. Cette édition a été établie par Édouard Pelletan avec le concours de Steinlen pour les compositions et de Ducourtioux pour la gravure. Tirage limité à 340 exemplaires numérotés. Un des 267 exemplaires sur vélin à la cuve des papeteries du Marais. "Très belle publication fort cotée, en grande faveur chez les bibliophiles. L'éditeur a abandonné la lithographie, adoptant le procédé direct repris au burin, qui traduit admirablement le talent de l'artiste" (Carteret, IV, 341 ; Monod, II, 9706 ; Crauzat, 643). Dernières Chansons de mon Premier Livre. Édition originale illustrée de 24 compositions de STEINLEN. Tirage en noir et rouge limité à 285 exemplaires numérotés. Un des 225 exemplaires sur vélin à la cuve des papeteries du Marais. "Belle publication recherchée, qui, en réalité, est le complément de La Chanson des Gueux ; toutefois l'éditeur, tout en respectant le même format et le même genre d'illustration, a légèrement modifié les tirages. Il est donc souvent possible de joindre cette plaquette à l'édition des Chansons", (Carteret, IV, 341 ; Monod, II, 9711). Les caractères ont été dessinés par Grasset. Exemplaires justifiés par l'éditeur. "Vous trouverez STEINLEN à l'entrée du chantier, à la porte de l'atelier, à la sortie de l'usine ; il est partout où le peuple se réunit, aux jours de fête, d'émeute ou de grève. D'autres se sont piqués d'isoler l'individu pour le mieux définir et STEINLEN y excelle (...) ; personne ne possède au même degré que STEINLEN le don et le pouvoir de faire courir sur une assemblée le frisson d'une angoisse commune" (Roger Marx in L'Oeuvre gravé et lithographié de Steinlen). Infimes piqures et très légères usures aux bordures de l'étui.

1,800.00 €