Référence :21175

Les Soliloques du pauvre.

RICTUS (Jehan).

1897 1 Chez l'Auteur, Moreau, 1897, in-8, demi-maroquin vert à coins, fin listel doré en encadrement, tête dorée, gardes de tissu moiré, couvertures et dos conservés, 170 pages.

Livre unique d'artiste truffé de dessins originaux. "Faire dire enfin quelque chose à Quelqu'un qui serait le Pauvre, ce bon Pauvre dont tout le monde parle et qui se tait toujours" : telle est la phrase qui ouvre ce classique de la littérature "ouvrière". Jehan RICTUS (Gabriel Randon de son vrai nom) (1867-1933) exerce divers métiers et mène une enfance vagabonde avant de rencontrer le poète Albert Samain et les cabarets de Montmartre. Il se produit alors comme chansonnier et publie en 1897 "Les Soliloques du pauvre", son premier recueil de poème, vite épuisé. Il parut pour la première fois, sous forme de souscription, chez Moreau en 1897.Dans une langue truffée d'ellipses, hachée et populaire, il met en scène les souffrances de ceux qui souffrent chaque jour la faim, le froid, le mépris. Cet exemplaire unique est enluminé de 22 dessins originaux de Félix CROS, dont de nombreux à pleine page, signés et datés 1945. Ex-libris de son épouse Monique Cros. Tirage limité à 581 exemplaires. Un des 500 exemplaires sur vélin (N°348). petites usures et frottements à la reliure.

580.00 €