Référence :20753

"Rouleaux à Dieppe".

1890 Huile sur papier marouflé sur toile marouflée sur carton signée du monogramme en bas à droite, (1880), 33.5 x 38 cm, cadre en bois sculpté dit "Bouche" (1950).

Jacques-Émile BLANCHE (Paris 1861-Offranville 1942) peintre, homme de lettres et critique d'art, il entretint aussi une nombreuse correspondance avec ses amis artistes et mondains (français et anglais) du début du XXème siècle qu'il "croqua". Il fut l'élève de Gervex et Humbert. Il fut l'ami de Proust, Barrès, Cocteau... Familier de Manet, Fantin-Latour, Degas Puvis de Chazvannes qui sera son témoin de mariage... . Il exposa au Salon des Artistes Français (1882), au Salon du Champ de Mars (1893), à Berlin (1902), à la Biennale de Venise (1912). Chevalier de la Légion d'honneur en 1897, il reçut la médaille d'or à l'Exposition Universelle de Paris (1900). Ses oeuvres sont présentes dans de nombreux musées de France dont le Musée d'Art Moderne de Paris, Dieppe, Dijon, Lyon, Musée des Beaux-Arts de Rouen qui conserve plus de 120 oeuvres. Mais aussi à Bruxelles (en Belgique). Son attachement à la ville de Dieppe, et ses alentours, remonte à sa tendre enfance où il y passa ses vacances. Sa famille venait à Dieppe depuis plus de deux générations et ses parents y firent bâtir une maison, au Bas-Fort-Blanc, dans laquelle Jacques-Émile BLANCHE avait un atelier face à la mer. Puis après son mariage, en 1895 avec Rose Lemoinne fille du directeur de la revue Les Débats il s'installa au manoir de Tot à Offranville. En fin observateur, Jacques-Émile BLANCHE, restitue avec fidélité le mouvement des vagues qui déferlent sur la plage. Il joue habilement avec l'ombre et la lumière d'un ciel obscurcit. "Cette oeuvre sera incluse dans le catalogue raisonné actuellement en préparation sous le n°1300". Nous remettrons avec l'oeuvre le certificat de Jane Roberts. (in "Jacques-Émile Blanche" Jane Roberts, Gourcuff-Gradenigo, Bénézit).

4,000.00 €