Référence :20508

Batouala.

MARAN (René).

Paris GUILLOT (GEORGES) 1947 1 Illustré de 18 gouaches de Paul-Emile BECAT, de 13 lettrines et 10 culs-de-lampe de Marie MONNIER, gravés sur cuivre par Louis Maccard. Paris, G. Guillot, 1947, in-8, en feuilles, sous couverture rempliée, sous chemise, titre rouge en long sur le dos noir, 186 pages.

Les amours incestueuses de la première épouse d'un chef africain sur fond d'avancée colonialiste. Cet ouvrage est une ôde à la culture africaine dans lequel il y exprime "l'âme noire". Joint sa préface très rare qui fut envoyée par l'éditeur, quatre mois après la parution de l'ouvrage, aux souscripteurs dont il détenait les coordonnées, dans laquelle il dénonce l'impérialisme occidental. René Maran, administrateur colonial, reçut le prix Goncourt avec "Batouala" et fut obligé de démissionner quelques mois plus tard, de son poste d'administrateur en Oubangui. Les estampes de Paul-Emile BECAT sont d'une grande puissance. Tirage limité à 418 exemplaires numérotés. Un des 350 exemplaires numérotés sur Arches à la forme comprenant les gravures dans leur état définitif en couleurs. Petites griffures à l'étui, oxydation et report à la chemise.

600.00 €